Nos derniers articles: 18-04-2022 10:32 : La Douane se défend «des accusations infondées» des commerçants 18-04-2022 10:22 : "Les taxes douanières n’ont pas changé depuis 2020" 24-03-2022 11:22 : Vente aux encheres publique au benefice de la Douane de Moroni 10-03-2022 12:26 : COMMUNIQUE DES CONDOLEANCES 10-03-2022 09:17 : Les Comores adhèrent à la Convention de Kyoto révisée (CKR) et deviennent la 130ème Partie contractante à la Convention 28-02-2022 09:32 : Quatre douaniers partis en formation au Maroc 26-01-2022 07:09 : Le Projet COVID-19 de l'OMD aide les douanes des Comores à renforcer leur capacité de réaction pour faire face aux événements perturbateurs 24-01-2022 02:37 : COMMUNIQUE DES CONDOLEANCES 08-01-2022 10:53 : Cérémonie de prestation de serment des agents des Douanes 08-01-2022 10:51 : Visite du Directeur Général des Douanes au Centre douanier de Moroni-Port

La Douane se défend «des accusations infondées» des commerçants

18-04-2022 10:32
Souvent pointés du doigt par les commerçants au sujet de la hausse des prix dans le pays, les services des Douanes ont tenu à balayer “les accusations infondées”, précisant que les marchandises sont taxées en fonction de leurs valeurs définies par la loi. “Notre base de taxation se définit par rapport au coût de la marchandise, l’assurance et le fret”, a souligné le conseiller technique du directeur général, Ali Hamissi Moussa. Ce dernier n’aurait pas augmenté, mais serait “applicable conformément à l’arrêté ministériel qui a permis le maintien du frêt d’avant Covid”.

Les services des douanes ont tenu une conférence de presse, organisée samedi dernier dans leurs locaux, pour apporter la lumière sur “les missions qui leur sont confiées”. Cette rencontre s’est tenue par visioconférence, en présence des responsables de la douane de Ngazidja, et ceux de Mwali et Ndzuani. Souvent pointés du doigt par les commerçants au sujet de la hausse des prix des produits de première nécessité, d’avoir augmenté le fret, les services des douanes tentent de balayer ces accusations en précisant que les marchandises sont taxées en fonction de leurs valeurs définies par la loi et les autres textes règlementaires.

Une institution pluridisciplinaire

“Notre base de taxation se définit par rapport au coût de la marchandise, l’assurance et le fret (Caf)”. Ce dernier n’aurait pas connu une augmentation, mais serait “applicable conformément à l’arrêté ministériel qui a permis le maintien du frêt d’avant covid”, a déclaré Ali Hamissi Moussa, conseiller technique du directeur général.
A en croire ce dernier, il faudrait trouver, aux services des douanes, des circonstances atténuantes caractérisées par le cyclone Kenneth, la crise liée à la Covid et la guerre en Ukraine. “Le contexte mondial a changé, la conjoncture devient de plus en plus difficile, cela peut avoir un impact sur les prix des marchandises importées, tout est revu à la hausse un peu partout”, a-t-il insisté.


Ali Hamissi Moussa a pris soin de lever le voile sur “les relations de confiance existantes” entre les services portuaires et ceux de la Douane. La communauté portuaire serait une plateforme mettant en jeu plusieurs acteurs du commerce à savoir “des exploitants, l’Uccia, des transporteurs, des transitaires ou encore des représentations maritimes”. Quant aux missions de la douane, elles seraient au nombre de trois : la mission fiscale, la mission économique, et concours d’autres services.
La première porterait sur la collecte d’impôts, et, les recettes de la douane, seraient dues “seulement à la rubrique du commerce extérieur”.


Partant de là, toute hausse de taxe serait régie par “des conventions internationales, la constitution, des lois, ordonnances et textes règlementaires (décrets ou arrêtés)”. Dans la foulée, le conseiller technique du directeur général fera savoir que les produits issus des pays de la Comesa comme Madagascar, “ne serait pas soumis à des taxes au profit de la douane”.La dernière mission de la Douane porterait sur plusieurs volets, à commencer par “la protection d’espèces en voie d’extinction, l’environnement entre autres”. En tout cas, toutes ces opérations de collecte auraient permis aux services des douanes de collecter l’équivalent de “deux milliards de francs par mois”.

Housni Hassani
Source: ALWATWAN





AUTRES ACTUALITES

"Les taxes douanières n’ont pas changé depuis 2020"

La direction de la douane a tenu samedi dernier une conférence de presse pour rappeler les missions de cette institution publique, mais aussi parler des mesures prises depuis le début de la pandémie jusqu’aujourd’hui. Sans doute pour tenter de calmer les esprits en cette période de hausse généralisée des prix, surtout des produits de première nécessité....LIRE LA SUITE

Vente aux encheres publique au benefice de la Douane de Moroni

La Direction Générale des Douanes porte à la connaissance du public qu’une vente aux enchères aura lieu au centre douanier de Moroni port le samedi 26 mars 2022 sous l’entremise de l'huissier de la douane à partir de 9h 00 dans l'enceinte des Douanes de Moroni-Port.

...LIRE LA SUITE

COMMUNIQUE DES CONDOLEANCES

Le Directeur Général des Douanes et l’ensemble du Personnel de l’Administration des Douanes présentent leurs condoléances à la famille et aux proches de Monsieur ALI MDAHOMA décédé hier soir (mercredi 09 mars 2022) à Dimadjou Itsandra....LIRE LA SUITE

Les Comores adhèrent à la Convention de Kyoto révisée (CKR) et deviennent la 130ème Partie contractante à la Convention

Le 9 mars 2022, lors de la 28e réunion du Comité de gestion de la Convention de Kyoto révisée en cours, M. Kunio Mikuriya, Secrétaire général de l'Organisation mondiale des douanes (OMD), en sa qualité de dépositaire de la Convention, a reçu l'instrument d'adhésion de l'Union des Comores à la Convention internationale pour la simplification et l'harmonisation des régimes douaniers (Convention de Kyoto révisée - RKC) de SEM Mohamed Chatur BADAOUI, Ambassadeur de l'Union des Comores auprès du Royaume de Belgique, au siège de l'OMD à Bruxelles, Belgique....LIRE LA SUITE

Quatre douaniers partis en formation au Maroc

Dans le cadre de la politique de renforcement de capacité engagée par la Direction Générale des Douanes, quatre agents de la Douane comorienne se sont envolés ce dimanche 27 février pour une formation d’Inspecteur des Douanes à l’Instituts des Formations Douanières de Benslimane au Maroc.

...LIRE LA SUITE

Le Projet COVID-19 de l'OMD aide les douanes des Comores à renforcer leur capacité de réaction pour faire face aux événements perturbateurs

Du 17 au 21 janvier 2022, le Projet COVID-19 de l'OMD a organisé un atelier en présentiel pour améliorer la capacité des douanes des Comores à gérer les risques découlant des catastrophes naturelles et autres événements perturbateurs. Cette activité de renforcement des capacités, organisée grâce au généreux soutien financier du Gouvernement du Japon, a permis aux douanes des Comores de mettre en place un plan d’action et de s'orienter vers une meilleure gestion des catastrophes, conformément à l'engagement de l'OMD de fournir aux petites économies insulaires une politique et une assistance technique sur mesure...LIRE LA SUITE