Nos derniers articles: 01-02-2023 10:17 : Zone de Libre-Echange Continentale Africaine (ZLECAF) 27-01-2023 09:41 : 70ème Journée Internationale de la Douane : Une célébration pleine de promesses 27-01-2023 09:52 : 26 janvier 2023 - 70ème journée internationale de la Douane 15-12-2022 06:58 : Contrôle des équipements électroniques I L’Anrtic et les Douanes signent un partenariat 14-12-2022 12:11 : Protocole d’accord sur la normalisation des équipements radioélectriques : La Douane et l’ANRTIC s’engagent à travailler ensemble. 06-12-2022 09:11 : Renforcement des capacités : Quatre douaniers diplômés au Maroc 03-12-2022 06:55 : Le Ministre des Finances, du Budget et du Secteur Bancaire a visité la Brigade des Douanes de Mutsamudu 01-12-2022 12:59 : Coopération douanière régionale : Les pays de l’océan Indien déterminés à travailler ensemble. 15-11-2022 01:18 : COMMUNIQUE 19-10-2022 08:41 : Réunion de travail des partenaires du port de Mutsamudu

Administration douanière1,8 milliards fc de recette pour le mois de novembre

30-06-2018 08:50
En ces temps marqués par la crise parlementaire, la bonne nouvelle vient de l'administration douanière qui annonce le chiffre record de 1,8 milliards fc de recette pour le mois de novembre. Des résultats en nette progression, qui sont le fruit des mesures prises depuis juillet, même si elles font grincer des dents, y compris dans les chancelleries.

La douane comorienne commence à renouer avec la croissance si l’on tient compte du tableau de bord récapitulatif, publié par la direction générale et dont La Gazette/Hzk-presse s'est procuré une copie. Rien qu'au mois de novembre, elle enregistre le chiffre record de 1,8 milliards fc de recette hors taxe pétrolière. Un chiffre jusque là jamais atteint d'après Chabani Ibrahim directeur régional de la douane de Moroni.

« En un mois, on a presque triplé les recettes », s'est-il réjouit, ajoutant que cela n'a rien à avoir avec les années antérieures. Bien qu'à Moroni les chiffres qui tournent autour de 1 milliard à 1,3 milliards fc force l'admiration, à Mutsamudu c'est l'espoir qui renaît. Les recettes avoisinent en moyenne pour le mois de novembre les 500 millions fc. Et pourtant là-bas « la situation était alarmante. Au 17 Août nous étions à 67 millions fc. Face à cette situation, accompagné avec le ministre des finances et du budget on est allé dire ce qu'il faut », a confié Soeuf Kamalidini, directeur général des douanes. 

Le tout nouveau patron de l'administration générale des douanes d'habitude peu bavard, s'est réjoui d'une performance en nette progression depuis presque trois mois, une sorte de défi à relever pour celui dont la nomination à ce poste a été prise avec certaines réserves.

D'où vient la recette magique qui a relancé une croissance dont le représentant du Fmi avait salué la performance lors du lancement officiel du nouveau code des douanes. « Le réveil de l'administration et l'application des textes qui ont fait évoluer beaucoup des choses », dira le directeur régional de la douane de Moroni. « La mise en œuvre de quatre mesures spécifiques », a renchérie le directeur général des douanes.

Il s'agit de la réorganisation des auxiliaires en douane : « au début, n'est pas transitaire qui veut. Nous avons voulu mettre fin à cette cacophonie. De 100 on est arrivé à 12 auxiliaires sur l'ensemble du territoire », a-t-il dit. Dans la même foulée, la direction générale mettra à la disposition des transitaires la télé-déclaration réduisant les va-et-vient aux ports, mettant également fin aux déclarations manuelles qui seraient d'après-lui le nid de tous les désordres.

« Toutes les centres sont connectées. Nous avons garanti une connexion permanente 24/24 », a-t-il assuré. Autre mesure qui fait grincer des dents, même dans les chancelleries diplomatiques, c'est la révision du régime d’exonération. A l'en croire, il y a quatre voir cinq régimes d'exonérations accordés : aux ambassades et organisations internationales, aux conventions d'établissement et les ONG et enfin les agréments. La cinquième serait l'exonération dite [discrétionnaire] qui n'a aucune base juridique.

« On a mis de l'ordre sur tout sauf le cinquième que nous avons carrément suspendu », a-t-il fait savoir. Les opérations d'enlèvements à crédit dont ont bénéficié les opérateurs économiques ont été également bannies.

« La douane n'a pas vocation à accorder des crédits », a-t-il soutenu, ajoutant que la direction autorise toutefois les crédits d’enlèvement garantis par les banques.

La dernière mesure touche le personnel, le directeur a mis de l'ordre dans l'écurie d'Augusto. « Comme le douanier n'est pas en contact avec l'argent et avec le client, il se concentre sur son travail », a-t-il dit.

Il faut noter que si M. Kamalidini arrive à imposer ses mesures aussi draconiennes qu'elles sont, c’est qu'il a le soutien de poids du chef de l'État et la volonté des gouverneurs des îles. « L'État est le premier contribuable et il doit s’acquitter de ses droits, a-t-il indiqué, même le ministère des finances n'est pas épargné ». L'État lui a fixé un objectif de deux milliards fc pour le mois de décembre. « C'est un objectif atteignable », a-t-il rassuré, tout souriant comme à son habitude.

Source:  





AUTRES ACTUALITES

Zone de Libre-Echange Continentale Africaine (ZLECAF)

L’Assemblée de l’Union tient à partir de ce lundi 30 janvier, sa première session extraordinaire de l’année 2023. Parmi les dossiers à l’ordre du jour, le projet de loi autorisant le président de l’Union des Comores à ratifier l’accord portant création de la Zone de Libre-Echange Continentale Africaine (ZLECAF)....LIRE LA SUITE

70ème Journée Internationale de la Douane : Une célébration pleine de promesses

Placé sous le Haut Patronage du Chef de l’Etat, Son Excellence Azali Assoumani, la 70ème Journée Internationale de la Douane, a été célébrée avec faste, ce Jeudi 26 janvier au Palais du peuple de Hamramba, dans la capitale comorienne. Un grand moment de communion qui a réuni, autour de l’Administration douanière, les membres du gouvernement, les missions diplomatiques et représentants des organisations internationales en poste en Union des Comores, les hautes autorités religieuses, les Directeurs des services généraux de l’Etat, des représentants des maires et élus municipaux et parmi le public, plusieurs notables, hommes et femmes représentant les régions du pays.

...LIRE LA SUITE

26 janvier 2023 - 70ème journée internationale de la Douane

L’OMD s’attachera en 2023 à accompagner la nouvelle génération par la promotion du partage des connaissances et le renforcement de la fierté de la profession douanière....LIRE LA SUITE

Contrôle des équipements électroniques I L’Anrtic et les Douanes signent un partenariat

La collaboration entre les deux institutions vise l’inspection et surtout la conformité des équipements et autres appareils électroniques importés aux règles internationales. Une commission mixte devrait voir le jour prochainement pour assurer le suivi de cet accord....LIRE LA SUITE

Protocole d’accord sur la normalisation des équipements radioélectriques : La Douane et l’ANRTIC s’engagent à travailler ensemble.

Moustoifa Hassani Mohamed, Directeur Général des Douanes, et son homologue de l’ANRTIC, Said Mouinou Ahamada, ont conclu un protocole d’accord qui les engagent à une action commune pour assurer la normalisation et la sécurisation des équipements radioélectriques entrant en Union des Comores....LIRE LA SUITE

Renforcement des capacités : Quatre douaniers diplômés au Maroc

Quatre agents de la Douane comorienne sont rentrés au pays en ce début du mois de décembre, avec leur diplôme d’Inspecteur obtenu à l’Institut des Formations Douanières de Benslimane au Maroc....LIRE LA SUITE