30 Janvier 2020 : Célébration de la Journée Internationale de la Douane 2020 05 - 07 Février 2020 : Visite des marchandises concernant la vente aux enchères prévue le 08 Février 2020 08 Février 2020 : Vente aux enchères au centre douanier de Moroni port, sous l’entremise de maitre Mohamed Kole (huissier de la douane) à partir de 9h 00 dans la salle de l’autorité portuaire des Comores (APC)

MINISTÈRE DES FINANCES : Prise de fonctions du ministre SOUEF Kamalidini

02-09-2021 08:56

Saïd Ali Chayhane a passé officiellement la main à son successeur, Souef Kamalidini mardi dernier. Il a appelé le personnel du ministère des Finances à l’accompagner pour mieux réussir dans ses nouvelles missions. L’ancien directeur des douanes, fidèle collaborateur de l’ancien ministre, a recommandé la multiplication des efforts pour, dépasser les réalisations de son prédécesseur. Zoom sur quelques défis qui attendent le nouvel argentier de l’Etat.



Le nouveau ministre des Finances a pris officiellement ses fonctions, mardi 31 août. Le ministre sortant, Saïd Ali Saïd Chayhane, a exprimé sa satisfaction d’être remplacé par une personne qui connait tous les dossiers du ministère. «C’est un changement de nom et non de vision, ni de gestion.Le nouveau ministre est au courant de tout ce que je faisais», a-t-il déclaré.

Pour sa part, le nouvel argentier de l’État a remercié le président de la République pour la confiance qu’il lui a accordée. Souef Kamalidini tiendra également à évoquer la «lourde tâche» qu’on lui a confiée.

Il a recommandé à son nouveau personnel de multiplier les efforts pour dépasser les réalisations de son prédécesseur. «Un adage disait que celui qui n’avance pas recule. Alors, je demande votre soutien et j’appelle à la continuité et à la multiplication des efforts », a-t-il souhaité.

La pression fiscale

Au nom du personnel du ministère, Oubeid Mze Chei a remercié le ministre sortant pour la qualité du travail réalisé et le climat d’entente et de fraternité qu’il a instauré au sein du ministère. «J’exprime également notre satisfaction d’avoir un nouveau ministre qui est des nôtres avec qui, je l’espère bien, il sera facile de travailler avec», a-t-il mentionné.

Le nouveau ministre des Finances aura du pain sur la planche. Il hérite d’une situation inédite marquée par une pression fiscale sans précèdent. Des opérateurs économiques qui ne cessent de décrier «une hausse d’impôts et de taxes» dont les répercussions négatives pèsent lourdement sur les consommateurs.

Le défi aujourd’hui consiste, selon des connaisseurs du secteur, à élargir l’assiette pour réduire la pression fiscale au niveau de la Douane et de l’Administration générale des impôts et des domaines (Agid).

Un projet de mise en place de caisses enregistreuses pour le prélèvement automatique de la taxe sur la consommation (Tc) a d’ores et déjà été engagé depuis l’année dernière.

L’élargissement de l’assiette pourrait aider à contenir cette pression tout en répondant aux besoins de l’Etat en matière de recettes, d’après des financiers. La pression alimente régulièrement les mésententes entre l’Etat et les organisations professionnelles du secteur privé. Les mesures d’allègement fiscal prises, l’abattement sur certains produits ainsi que le report des échéances de paiement n’ont pas eu un effet significatif comme le souhaitaient les autorités.

La Covid-19 a lourdement impacté la situation des opérateurs économiques. Le nouveau ministre des Finances sera donc appelé à créer la confiance pour pouvoir se faire entendre et procéder aux évaluations nécessaires du cadre du dialogue public-privé entériné à Ndzuani.

L’accord avec le Fmi, le budget 2022

L’autre défi du nouveau ministre est la formalisation d’un budget qui intègrera des programmes axés dans la durée, comme le recommande les partenaires techniques notamment le Fonds monétaire international (Fmi). Malgré une volonté manifeste et les formations organisées au profit des financiers, le pays n’a toujours pas, à ce jour, expérimenté un budget fondé sur Cadre de dépenses à moyen terme (Cdmt), lequel permettrait de soutenir sur le long terme des projets sociaux à répartir équitablement sur l’ensemble des îles.

La signature d’un nouvel accord avec le Fmi, la poursuite des programmes de bancarisation de la population et de digitalisation des systèmes de paiements, la réorganisation de la Caisse nationale des retraites sont autant de défis qui attendent le nouveau ministre des Finances. Mais, dans l’immédiat, Souef Kamalidini, pressé par le temps, est appelé, d’ores et déjà, à préparer le budget 2022.





AUTRES ACTUALITES

Cinq douaniers partis en formation à Bruxelles

La formation d’Inspecteurs des Douanes à l’Ecole Royale des Douanes de Bruxelles débute officiellement le 6 septembre 2021 pour prendre fin le 30 juin 2022. Le directeur général de douanes, Souef Kamalidini (nommé ministre), a appelé les bénéficiaires à intégrer un esprit patriotique dans leurs projets d’avenir.

...LIRE LA SUITE

Renforcement de capacité: 5 douaniers partent pour la Belgique

Dans le cadre de la politique de renforcement de capacité engagé par la Direction Générale des Douanes, cinq agents de la Douane comorienne dont trois femmes et deux garçons se sont envolés cet après-midi pour une formation d’Inspecteurs des Douanes à l’Ecole Royale des Douanes de Bruxelles.

...LIRE LA SUITE

Accueil chaleureusement du Ministre des Finances à la Direction Générale des Douanes

Ce lundi 30 Août 2021, le personnel de la Direction Générale des Douanes a accueilli chaleureusement le nouveau Ministre des Finances, du Budget et du Secteur Bancaire, Monsieur SOUEF Kamalidini en vu de le présenter leur meilleurs et vives félicitations suite à sa nomination au poste de Ministre des Finances, du Budget et du Secteur Bancaire jeudi dernier....LIRE LA SUITE

COMMUNIQUE DES CONDOLEANCES

Le Ministère des Finances, du Budget et du Secteur bancaire, La Direction Générale des Douanes (DGD) et l’ensemble du Personnel de l’Administration des douanes, présentent leurs condoléances à la famille et aux proches de Monsieur NAQUYDINE Abdou, ancien Directeur Général des Douanes, décédé le Dimanche 13 juin 2021 à Moroni.

Le regretté est retraité en 2009 après avoir été Chef du centre douanier de Mutsamudu.

...LIRE LA SUITE

Vente aux enchères publiques au bénéfice de la Douane de Moroni

La Direction Générale des Douanes porte à la connaissance du public qu’une vente aux enchères aura lieu au centre douanier de Moroni port le mardi 15 juin 2021 sous l’entremise de l\'huissier de la douane à partir de 9h 00 dans l\'enceinte des Douanes de Moroni-Port.

...LIRE LA SUITE

Promotion du dialogue partenaire public-privé

Dans le cadre de la promotion du dialogue partenaire public-privé, le DG des Douanes Monsieur Souef Kamalidini a reçu ce mercredi 2 juin 2021 Monsieur James Amiredine, un professionnel optant dans le secteur médical au niveau de l'île d'Anjouan. Installé à Mutsamudu depuis deux ans après plusieurs années d'expérience en France et en Afrique dans le domaine médical, Mr James a fait part des facilitations reçu de la part des services des douanes dans l'installation des nouveaux promoteurs mais aussi de certaines difficultés rencontrées dues surtout à la méconnaissance des procédures en vigueur.

...LIRE LA SUITE