Nos derniers articles: 15-11-2022 01:18 : COMMUNIQUE 19-10-2022 08:41 : Réunion de travail des partenaires du port de Mutsamudu 05-10-2022 09:56 : L'Administration Générale des douanes mobilisée, pour Octobre Rose 20-09-2022 01:00 : Trois douaniers en formation à Bruxelles 08-09-2022 10:43 : COMMUNIQUE 01-09-2022 09:42 : Interdiction des plastiques non biodégradables : La douane choisit la fermeté pour faire respecter la loi. 18-08-2022 08:05 : La reconnaissance de la Fédération Comorienne des Jeux d’Echecs pour le soutien de la Direction Générale des Douanes. 29-07-2022 10:15 : Rencontre entre le Directeur Général des Douanes et les Représentants des Auxiliaires en Douane. 08-07-2022 10:19 : Bilan des sessions du Conseil de l’OMD 2022 08-07-2022 10:09 : COMMUNIQUE

COVID-19/MESURES D’ACCOMPAGNEMENT: Une première évaluation jugée ‘‘satisfaisante’’ par les autorités douanières

24-04-2020 10:26
Mesures barrières, facilitation des opérations de dédouanement des marchandises, respect de la mesure d’abattement de 30%, protection des agents, le directeur général des douanes, Souef Kamalidini, a rencontré les douaniers au centre Mutsamudu-Port et des responsables de l’organisation Ankiba, le principal groupement d’opérateurs économiques de l’île de Ndzuani pour une première évaluation des mesures d’accompagnement annoncées par le chef de l’Etat.

Les autorités douanières ont estimé, hier, que les mesures prises dans le cadre de la crise sanitaire sont respectées de façon «satisfaisante » au niveau des centres douaniers en dépit de quelques soucis mineurs liés à ‘«des incompréhensions » entre certains opérateurs et des responsables de l’Inrap.

Mesures barrières, facilitation des opérations de dédouanement des marchandises, respect de la mesure d’abattement de 30%, protection des agents, le directeur général des douanes, Souef Kamalidini, a rencontré ces derniers jours les agents du centre douanier de Mutsamudu-Port pour «un soutien moral».

Un soutien moral



«A part le souci posé au niveau de l’Inrap qui est en cours de règlement, il n’y a pas de difficultés pratiques dans l’application et le respect des mesures prises par le gouvernement, que ça soit les mesures de contrôle aux frontières ou les mesures visant à faciliter les opérateurs économiques», a affirmé Souef Kamalidini. «Nous sommes allés pour constater l’application de ces mesures sur place, et elles s’appliquent très bien», a-t-il ajouté.

Les responsables de la douane, conscients des risques énormes dont sont exposés les agents qui opèrent aux frontières, ont rappelé la vigilance à observer pendant cette période exceptionnelle de crise sanitaire. La douane a recommandé aux agents vulnérables de rester chez eux jusqu’à la fin de la pandémie. Il s’agit, entre autres, des douaniers qui souffrent de maladies chroniques, des femmes enceintes ou qui résident loin de la capitale Mutsamudu.

«Comme vous le savez, les douaniers sont au front, ils sont les premiers qui sont exposés. Ce sont des mesures préventives, nous essayons de protéger le personnel contre toutes les complications éventuelles qui peuvent naitre dans cette période de crise sanitaire », a précisé Souef Kamalidini qui ajoute que tous les agents percevront «à 100%» leurs salaires. «C’était, pour nous un soutien moral de la part de notre directeur. C’est une visite importante car elle a permis de réconforter le personnel», a indiqué le chef du centre douanier Mutsamudu-Port, Moustoifa Hassane.

Au sujet des mesures de facilitations des opérateurs, le directeur général des douanes a souligné que la célérité est au coeur de sa vision. Il a rappelé la mesure d’abattement de 30% appliquée sur les produits hygiéniques, les médicaments essentiels et certains produits alimentaires. «J’ai rencontré des importateurs et des représentants du groupement Ankiba, nous avons eu des échanges constructifs», a-t-il souligné, réitérant sa volonté d’amorcer un vrai partenariat avec les importateurs tout en restant ferme dans l’application des textes en vigueur.

La douane collabore depuis le début de la crise sanitaire avec les structures mises en place par le gouvernement et ses partenaires, l’Oms notamment, en vue de faire respecter les mesures préventives face au Covid-19. Le directeur général des douanes annonce «le déploiement des agents des brigades mobiles pour prêter mains fortes aux forces de sécurité qui veillent sur les côtes».

Source: A. S. Kemba (AL-WATWAN: N° 3916 du Vendredi 24 Avril 2020)





AUTRES ACTUALITES

COMMUNIQUE

La Direction Générale des Douanes porte à la connaissance du public qu'une vente aux enchères aura lieu au centre douanier de Moroni port le samedi 19 novembre 2022 sous l'entremise de l'huissier de la douane à partir de 9h 00 dans l'enceinte des Douanes de Moroni-Port.

...LIRE LA SUITE

Réunion de travail des partenaires du port de Mutsamudu

Le Directeur Général des Douanes comoriennes, Monsieur Moustoifa Hassani Mohamed, a participé ce mardi 18 Octobre, à la réunion de travail mensuelle des opérateurs du port de Mutsamudu....LIRE LA SUITE

L'Administration Générale des douanes mobilisée, pour Octobre Rose

Le Directeur Général des Douanes, a mobilisé tout le Personnel des directions et des centres douaniers ce mercredi 5 octobre, pour soutenir la lutte contre le cancer du sein.

...LIRE LA SUITE

Trois douaniers en formation à Bruxelles

Trois cadres de l’Administration douanière ont quitté Moroni le 19 septembre pour la Belgique où ils vont suivre une formation d’Inspecteurs des Douanes pendant dix mois à l’Ecole Royale des Douanes de Bruxelles....LIRE LA SUITE

COMMUNIQUE

La Direction Générale des Douanes porte à la connaissance du public qu’une vente aux enchères aura lieu au centre douanier de Moroni port le samedi 24 septembre 2022 sous l’entremise de l'huissier de la douane à partir de 9h 00 dans l'enceinte des Douanes de Moroni-Port.

...LIRE LA SUITE

Interdiction des plastiques non biodégradables : La douane choisit la fermeté pour faire respecter la loi.

L’Administration des Douanes a ordonné la destruction de plusieurs lots d’emballages et de sachets en plastique, en vertu de la loi interdisant l’entrée et la commercialisation de ces produits sur le territoire national. L’opération lancée le 27 août dernier concerne d’abord les produits saisis aux frontières....LIRE LA SUITE