Nos derniers articles: 01-07-2022 07:18 : L'OMD participe à la cérémonie de remise des diplômes de l'Ecole Belge des Douanes 29-06-2022 11:05 : Cinq douaniers diplômés à l’Ecole des Douanes Belge 25-06-2022 12:44 : Visite de courtoisie du Ministre des Finances, du Budget et du Secteur Bancaire 31-05-2022 12:24 : Uccia & Direction générale des douanes I 40 auxiliaires en Douane certifiés par les deux institutions 25-05-2022 01:01 : Les douaniers africains francophones dont 5 comoriens de l’Ecole des Douanes Belge ponctuent leur programme d'une visite au Secrétariat de l'OMD 18-04-2022 10:32 : La Douane se défend «des accusations infondées» des commerçants 18-04-2022 10:22 : "Les taxes douanières n’ont pas changé depuis 2020" 24-03-2022 11:22 : Vente aux encheres publique au benefice de la Douane de Moroni 10-03-2022 12:26 : COMMUNIQUE DES CONDOLEANCES 10-03-2022 09:17 : Les Comores adhèrent à la Convention de Kyoto révisée (CKR) et deviennent la 130ème Partie contractante à la Convention

Saïd Ali Saïd Chayhane : Le scanner répond d’abord à un besoin de sécurité de nos frontières

31-12-2019 04:58
Le ministre des Finances a défendu, samedi dernier, le projet d’installation du scanner au port de Moroni et compte bien faire autant dans les autres ports du pays pour combattre la fraude en douane et surtout prévenir le pays à toute entrée ou sortie de produits prohibés par la loi.

Le ministre des Finances a expliqué samedi dernier que l’installation d’un scanner au port de Moroni est motivée par le seul souci d’assurer la sécurité du pays en empêchant l’entrée ou la sortie de produits prohibés par la réglementation en vigueur. «La pertinence de ce projet n’est plus à démontrer puisqu’il s’agit de répondre d’abord à un besoin de sécurité de nos frontières», a-t-il justifié, ajoutant, par ailleurs, que l’Union des Comores ne doit pas être à la traine et devrait se doter de cet outil moderne d’inspection et de contrôle de conteneurs.

Saïd Ali Saïd Chayhane a fait savoir qu’il est du devoir de l’Etat d’assurer la sécurité de ses concitoyens et de mobiliser les outils modernes de contrôle des produits destinés à la consommation courante ou autres. «Le scanner va dissuader les malfaiteurs parce qu’ils sauront d’avance que nous avons des moyens supplémentaires pour nos contrôles. Je pense que ce projet est d’une importance capitale», a souligné le ministre, félicitant la société Vigor, porteuse du projet, et l’entreprise NucTech qui assurait la formation.

Le ministre des Finances compte bien faire autant dans les autres ports du pays pour combattre la fraude en douane et poursuivre la politique de lutte contre l’entrée illégale des produits ou matières prohibés par la loi. A l’entendre, le déploiement d’un scanner est la réponse appropriée pour non seulement lutter contre les fausses déclarations mais surtout pour entretenir la crédibilité avec les autres pays dans le cadre des échanges commerciaux. «Nous allons pouvoir scanner toutes les importations, cela veut dire que nos frontières sont de plus en plus sécurisées. Nous saurons avec précision tout ce qui franchit nos frontières, tout ce qui entre dans le pays. Mais aussi tout ce qui va sortir dans notre pays», a-t-il mentionné. «Il s’agit surtout d’entretenir des relations de sûreté et de confiance avec tous nos partenaires et donc s’assurer que tout ce qui entre dans notre pays est conforme à notre réglementation mais assurer aussi nos partenaires que tout ce que nous exportons dans leurs pays est aussi conforme à leur législation», a encore dit Saïd Ali Saïd Chayhane.

Le ministre compte bien poursuivre le déploiement de scanners dans les autres ports du pays avec la même ambition d’en finir avec la fraude et sécuriser le pays. «L’outil va permettre à notre administration douanière de relever encore des défis. Et demain, ce sera le tour du port de Mutsamudu ou des aéroports pour pouvoir s’assurer que nos frontières soient sécurisées et tout ce qui sort ou entre dans nos frontières soit conforme à notre législation», a-t-il conclu.

A.S.Kemba : Awatwan





AUTRES ACTUALITES

L'OMD participe à la cérémonie de remise des diplômes de l'Ecole Belge des Douanes

Le 28 juin 2022, à l'invitation du Vice-Premier Ministre belge et Ministre des Finances chargé de la Coordination de la Lutte contre la Fraude, M. Van Peteghem, le Secrétaire Général de l'Organisation Mondiale des Douanes (OMD), Dr. Kunio Mikuriya , a participé à la cérémonie de remise des diplômes de la 50ème session de l'Ecole des Douanes belges. La cérémonie a marqué la fin de 10 mois de formation théorique et pratique sur les matières douanières de base dispensée par l'Ecole des douanes belge et complétée par l'OMD.

...LIRE LA SUITE

Cinq douaniers diplômés à l’Ecole des Douanes Belge

Dans le cadre de la politique de renforcement de capacité engagé par la Direction Générale des Douanes, cinq agents de la Douane comorienne dont trois femmes et deux hommes ont reçu ce mardi 28 juin 2022 leurs diplômes d’inspecteur en Douane après une formation d’Inspecteurs des Douanes de dix mois à l’Ecole des Douanes Belge....LIRE LA SUITE

Visite de courtoisie du Ministre des Finances, du Budget et du Secteur Bancaire

Dans la matinée du mardi 21 juin 2022, le Ministre des Finances, du Budget et du Secteur Bancaire Monsieur MZE ABDOU MOHAMED CHANFIOU a procédé à une visite de courtoisie dans les bureaux des Douanes Comoriennes sise à Moroni....LIRE LA SUITE

Uccia & Direction générale des douanes I 40 auxiliaires en Douane certifiés par les deux institutions

Ce test a été ouvert à l’ensemble des agences qui sous traitent avec la douane des Comores. Car tout dossier de demande d’ouverture d’agences exige la présence d’une personne titulaire de cette formation. 75 agents ont fait ce test sous forme de questions à choix multiples (Qcr) et 40 sont admis avec une moyenne supérieure ou égale à 11 sur 20.

...LIRE LA SUITE

Les douaniers africains francophones dont 5 comoriens de l’Ecole des Douanes Belge ponctuent leur programme d'une visite au Secrétariat de l'OMD

Un groupe de douaniers francophones de certaines administrations des régions de l’Afrique orientale et australe et de l’Afrique de l’ouest et centrale (AOC), actuellement en stage au sein de l’Ecole des douanes belge (EDB), a pu rencontrer, lors d’une visite au siège de l’OMD le 11 mai 2022, le directeur du renforcement des capacités et le coordonnateur du développement régional en AOC.

...LIRE LA SUITE

La Douane se défend «des accusations infondées» des commerçants

Souvent pointés du doigt par les commerçants au sujet de la hausse des prix dans le pays, les services des Douanes ont tenu à balayer “les accusations infondées”, précisant que les marchandises sont taxées en fonction de leurs valeurs définies par la loi. “Notre base de taxation se définit par rapport au coût de la marchandise, l’assurance et le fret”, a souligné le conseiller technique du directeur général, Ali Hamissi Moussa. Ce dernier n’aurait pas augmenté, mais serait “applicable conformément à l’arrêté ministériel qui a permis le maintien du frêt d’avant Covid”....LIRE LA SUITE