Nos derniers articles: 01-02-2023 10:17 : Zone de Libre-Echange Continentale Africaine (ZLECAF) 27-01-2023 09:41 : 70ème Journée Internationale de la Douane : Une célébration pleine de promesses 27-01-2023 09:52 : 26 janvier 2023 - 70ème journée internationale de la Douane 15-12-2022 06:58 : Contrôle des équipements électroniques I L’Anrtic et les Douanes signent un partenariat 14-12-2022 12:11 : Protocole d’accord sur la normalisation des équipements radioélectriques : La Douane et l’ANRTIC s’engagent à travailler ensemble. 06-12-2022 09:11 : Renforcement des capacités : Quatre douaniers diplômés au Maroc 03-12-2022 06:55 : Le Ministre des Finances, du Budget et du Secteur Bancaire a visité la Brigade des Douanes de Mutsamudu 01-12-2022 12:59 : Coopération douanière régionale : Les pays de l’océan Indien déterminés à travailler ensemble. 15-11-2022 01:18 : COMMUNIQUE 19-10-2022 08:41 : Réunion de travail des partenaires du port de Mutsamudu

Saïd Ali Saïd Chayhane : Le scanner répond d’abord à un besoin de sécurité de nos frontières

31-12-2019 04:58
Le ministre des Finances a défendu, samedi dernier, le projet d’installation du scanner au port de Moroni et compte bien faire autant dans les autres ports du pays pour combattre la fraude en douane et surtout prévenir le pays à toute entrée ou sortie de produits prohibés par la loi.

Le ministre des Finances a expliqué samedi dernier que l’installation d’un scanner au port de Moroni est motivée par le seul souci d’assurer la sécurité du pays en empêchant l’entrée ou la sortie de produits prohibés par la réglementation en vigueur. «La pertinence de ce projet n’est plus à démontrer puisqu’il s’agit de répondre d’abord à un besoin de sécurité de nos frontières», a-t-il justifié, ajoutant, par ailleurs, que l’Union des Comores ne doit pas être à la traine et devrait se doter de cet outil moderne d’inspection et de contrôle de conteneurs.

Saïd Ali Saïd Chayhane a fait savoir qu’il est du devoir de l’Etat d’assurer la sécurité de ses concitoyens et de mobiliser les outils modernes de contrôle des produits destinés à la consommation courante ou autres. «Le scanner va dissuader les malfaiteurs parce qu’ils sauront d’avance que nous avons des moyens supplémentaires pour nos contrôles. Je pense que ce projet est d’une importance capitale», a souligné le ministre, félicitant la société Vigor, porteuse du projet, et l’entreprise NucTech qui assurait la formation.

Le ministre des Finances compte bien faire autant dans les autres ports du pays pour combattre la fraude en douane et poursuivre la politique de lutte contre l’entrée illégale des produits ou matières prohibés par la loi. A l’entendre, le déploiement d’un scanner est la réponse appropriée pour non seulement lutter contre les fausses déclarations mais surtout pour entretenir la crédibilité avec les autres pays dans le cadre des échanges commerciaux. «Nous allons pouvoir scanner toutes les importations, cela veut dire que nos frontières sont de plus en plus sécurisées. Nous saurons avec précision tout ce qui franchit nos frontières, tout ce qui entre dans le pays. Mais aussi tout ce qui va sortir dans notre pays», a-t-il mentionné. «Il s’agit surtout d’entretenir des relations de sûreté et de confiance avec tous nos partenaires et donc s’assurer que tout ce qui entre dans notre pays est conforme à notre réglementation mais assurer aussi nos partenaires que tout ce que nous exportons dans leurs pays est aussi conforme à leur législation», a encore dit Saïd Ali Saïd Chayhane.

Le ministre compte bien poursuivre le déploiement de scanners dans les autres ports du pays avec la même ambition d’en finir avec la fraude et sécuriser le pays. «L’outil va permettre à notre administration douanière de relever encore des défis. Et demain, ce sera le tour du port de Mutsamudu ou des aéroports pour pouvoir s’assurer que nos frontières soient sécurisées et tout ce qui sort ou entre dans nos frontières soit conforme à notre législation», a-t-il conclu.

A.S.Kemba : Awatwan





AUTRES ACTUALITES

Zone de Libre-Echange Continentale Africaine (ZLECAF)

L’Assemblée de l’Union tient à partir de ce lundi 30 janvier, sa première session extraordinaire de l’année 2023. Parmi les dossiers à l’ordre du jour, le projet de loi autorisant le président de l’Union des Comores à ratifier l’accord portant création de la Zone de Libre-Echange Continentale Africaine (ZLECAF)....LIRE LA SUITE

70ème Journée Internationale de la Douane : Une célébration pleine de promesses

Placé sous le Haut Patronage du Chef de l’Etat, Son Excellence Azali Assoumani, la 70ème Journée Internationale de la Douane, a été célébrée avec faste, ce Jeudi 26 janvier au Palais du peuple de Hamramba, dans la capitale comorienne. Un grand moment de communion qui a réuni, autour de l’Administration douanière, les membres du gouvernement, les missions diplomatiques et représentants des organisations internationales en poste en Union des Comores, les hautes autorités religieuses, les Directeurs des services généraux de l’Etat, des représentants des maires et élus municipaux et parmi le public, plusieurs notables, hommes et femmes représentant les régions du pays.

...LIRE LA SUITE

26 janvier 2023 - 70ème journée internationale de la Douane

L’OMD s’attachera en 2023 à accompagner la nouvelle génération par la promotion du partage des connaissances et le renforcement de la fierté de la profession douanière....LIRE LA SUITE

Contrôle des équipements électroniques I L’Anrtic et les Douanes signent un partenariat

La collaboration entre les deux institutions vise l’inspection et surtout la conformité des équipements et autres appareils électroniques importés aux règles internationales. Une commission mixte devrait voir le jour prochainement pour assurer le suivi de cet accord....LIRE LA SUITE

Protocole d’accord sur la normalisation des équipements radioélectriques : La Douane et l’ANRTIC s’engagent à travailler ensemble.

Moustoifa Hassani Mohamed, Directeur Général des Douanes, et son homologue de l’ANRTIC, Said Mouinou Ahamada, ont conclu un protocole d’accord qui les engagent à une action commune pour assurer la normalisation et la sécurisation des équipements radioélectriques entrant en Union des Comores....LIRE LA SUITE

Renforcement des capacités : Quatre douaniers diplômés au Maroc

Quatre agents de la Douane comorienne sont rentrés au pays en ce début du mois de décembre, avec leur diplôme d’Inspecteur obtenu à l’Institut des Formations Douanières de Benslimane au Maroc....LIRE LA SUITE