26 Janvier 2019 : Célébration de la Journée Internationale de la Douane 15 - 16 Février 2019 à Moroni : Réunion du bureau du sous comité de directeurs Généraux des Douanes de l'Union Africaine 18-22 Février 2019 : Atelier de sensibilisation sur la Convention de Kyoto Révisée 28 Février 2019 à Moroni : Atelier de sensibilisation sur la ZLECA 05 Mars 2019 : Atelier de sensibilisation sur la lutte contre la corruption

Saïd Ali Saïd Chayhane : Le scanner répond d’abord à un besoin de sécurité de nos frontières

31-12-2019 04:58
Le ministre des Finances a défendu, samedi dernier, le projet d’installation du scanner au port de Moroni et compte bien faire autant dans les autres ports du pays pour combattre la fraude en douane et surtout prévenir le pays à toute entrée ou sortie de produits prohibés par la loi.

Le ministre des Finances a expliqué samedi dernier que l’installation d’un scanner au port de Moroni est motivée par le seul souci d’assurer la sécurité du pays en empêchant l’entrée ou la sortie de produits prohibés par la réglementation en vigueur. «La pertinence de ce projet n’est plus à démontrer puisqu’il s’agit de répondre d’abord à un besoin de sécurité de nos frontières», a-t-il justifié, ajoutant, par ailleurs, que l’Union des Comores ne doit pas être à la traine et devrait se doter de cet outil moderne d’inspection et de contrôle de conteneurs.

Saïd Ali Saïd Chayhane a fait savoir qu’il est du devoir de l’Etat d’assurer la sécurité de ses concitoyens et de mobiliser les outils modernes de contrôle des produits destinés à la consommation courante ou autres. «Le scanner va dissuader les malfaiteurs parce qu’ils sauront d’avance que nous avons des moyens supplémentaires pour nos contrôles. Je pense que ce projet est d’une importance capitale», a souligné le ministre, félicitant la société Vigor, porteuse du projet, et l’entreprise NucTech qui assurait la formation.

Le ministre des Finances compte bien faire autant dans les autres ports du pays pour combattre la fraude en douane et poursuivre la politique de lutte contre l’entrée illégale des produits ou matières prohibés par la loi. A l’entendre, le déploiement d’un scanner est la réponse appropriée pour non seulement lutter contre les fausses déclarations mais surtout pour entretenir la crédibilité avec les autres pays dans le cadre des échanges commerciaux. «Nous allons pouvoir scanner toutes les importations, cela veut dire que nos frontières sont de plus en plus sécurisées. Nous saurons avec précision tout ce qui franchit nos frontières, tout ce qui entre dans le pays. Mais aussi tout ce qui va sortir dans notre pays», a-t-il mentionné. «Il s’agit surtout d’entretenir des relations de sûreté et de confiance avec tous nos partenaires et donc s’assurer que tout ce qui entre dans notre pays est conforme à notre réglementation mais assurer aussi nos partenaires que tout ce que nous exportons dans leurs pays est aussi conforme à leur législation», a encore dit Saïd Ali Saïd Chayhane.

Le ministre compte bien poursuivre le déploiement de scanners dans les autres ports du pays avec la même ambition d’en finir avec la fraude et sécuriser le pays. «L’outil va permettre à notre administration douanière de relever encore des défis. Et demain, ce sera le tour du port de Mutsamudu ou des aéroports pour pouvoir s’assurer que nos frontières soient sécurisées et tout ce qui sort ou entre dans nos frontières soit conforme à notre législation», a-t-il conclu.

A.S.Kemba : Awatwan





AUTRES ACTUALITES

Visite du ministre des Finances au centre de Mutsamudu-Port

Comme à l’accoutumée après la célébration du nouvel an, le ministre des Finances, du Budget et du Secteur bancaire Said Ali Said Chayhane a profité de la cérémonie de levée du drapeau de ce mercredi 08 Janvier, pour rendre visite au personnel du centre de Mutsamudu-Port en présence du Chef de ce Centre Moustoifa Hassani et du Directeur Régional d’Anjouan Ahmed Houmadi....LIRE LA SUITE

Contentieux douaniers I Les usagers de la douane appelés à se conformer au cadre réglementaire

Le receveur central, Zaki Ben Salim, a fait savoir que l’importateur tout comme la douane peuvent faire des réclamations sur la valeur déclarée d’un produit. Mais, dit-il, la législation en vigueur a prévu des recours en cas de contentieux. «Les revendications des importateurs ne se font pas dans la rue», a-t-il souligné hier au cours d’un point de presse....LIRE LA SUITE

CLÔTURE DE L'ATELIER DE FORMATION SUR LA GESTION DES RESSOURCES HUMAINES: La douane en route pour la mise en place d’une GRH moderne

La douane de l’Union des Comores avait lancé une formation depuis cinq jours sur la gestion des ressources humaines. Le but était d’aller vers une modernisation de la gestion des ressources humaines....LIRE LA SUITE

Communiqué sur la vente aux enchères du 2 novembre 2019

La Direction Générale des Douanes porte à la connaissance du public qu’une vente aux enchères aura lieu au centre douanier de Moroni port le samedi 2 novembre 2019 sous l’entremise de maitre Mohamed Kole (huissier de la douane) à partir de 9h 00 dans la salle de l’autorité portuaire des Comores (APC)....LIRE LA SUITE

Douanes comoriennes: Souef Kamalidini félicite les douaniers et les appelle à persévérer dans "la révolution en cours"

Le directeur général des douanes s’est exprimé hier au Port de Moroni au cours d’une cérémonie dite de «levée de drapeau » au cours de laquelle, il est longuement revenu sur les réformes étamées depuis sa nomination à la tête de l’administration douanière en juin 2016....LIRE LA SUITE

Sous-Comité des douanes africaines Les Comores transmettent le flambeau à la République d’Ouganda

La cérémonie de remise du flambeau a eu lieu jeudi 20 septembre à Kampala en présence des directeurs généraux des douanes du continent, des hauts responsables de l’Union africaine et du secrétaire général de l’Organisation mondiale des douanes (Omd). Les Comores avaient assuré la présidence du Sous-comité des douanes africaines depuis septembre 2018 dans un contexte particulier marqué par l’entrée en vigueur de la Zone de libre-échange continentale africaine (Zlecaf)....LIRE LA SUITE