30 Janvier 2020 : Célébration de la Journée Internationale de la Douane 2020 05 - 07 Février 2020 : Visite des marchandises concernant la vente aux enchères prévue le 08 Février 2020 08 Février 2020 : Vente aux enchères au centre douanier de Moroni port, sous l’entremise de maitre Mohamed Kole (huissier de la douane) à partir de 9h 00 dans la salle de l’autorité portuaire des Comores (APC)

Saïd Ali Saïd Chayhane : Le scanner répond d’abord à un besoin de sécurité de nos frontières

31-12-2019 04:58
Le ministre des Finances a défendu, samedi dernier, le projet d’installation du scanner au port de Moroni et compte bien faire autant dans les autres ports du pays pour combattre la fraude en douane et surtout prévenir le pays à toute entrée ou sortie de produits prohibés par la loi.

Le ministre des Finances a expliqué samedi dernier que l’installation d’un scanner au port de Moroni est motivée par le seul souci d’assurer la sécurité du pays en empêchant l’entrée ou la sortie de produits prohibés par la réglementation en vigueur. «La pertinence de ce projet n’est plus à démontrer puisqu’il s’agit de répondre d’abord à un besoin de sécurité de nos frontières», a-t-il justifié, ajoutant, par ailleurs, que l’Union des Comores ne doit pas être à la traine et devrait se doter de cet outil moderne d’inspection et de contrôle de conteneurs.

Saïd Ali Saïd Chayhane a fait savoir qu’il est du devoir de l’Etat d’assurer la sécurité de ses concitoyens et de mobiliser les outils modernes de contrôle des produits destinés à la consommation courante ou autres. «Le scanner va dissuader les malfaiteurs parce qu’ils sauront d’avance que nous avons des moyens supplémentaires pour nos contrôles. Je pense que ce projet est d’une importance capitale», a souligné le ministre, félicitant la société Vigor, porteuse du projet, et l’entreprise NucTech qui assurait la formation.

Le ministre des Finances compte bien faire autant dans les autres ports du pays pour combattre la fraude en douane et poursuivre la politique de lutte contre l’entrée illégale des produits ou matières prohibés par la loi. A l’entendre, le déploiement d’un scanner est la réponse appropriée pour non seulement lutter contre les fausses déclarations mais surtout pour entretenir la crédibilité avec les autres pays dans le cadre des échanges commerciaux. «Nous allons pouvoir scanner toutes les importations, cela veut dire que nos frontières sont de plus en plus sécurisées. Nous saurons avec précision tout ce qui franchit nos frontières, tout ce qui entre dans le pays. Mais aussi tout ce qui va sortir dans notre pays», a-t-il mentionné. «Il s’agit surtout d’entretenir des relations de sûreté et de confiance avec tous nos partenaires et donc s’assurer que tout ce qui entre dans notre pays est conforme à notre réglementation mais assurer aussi nos partenaires que tout ce que nous exportons dans leurs pays est aussi conforme à leur législation», a encore dit Saïd Ali Saïd Chayhane.

Le ministre compte bien poursuivre le déploiement de scanners dans les autres ports du pays avec la même ambition d’en finir avec la fraude et sécuriser le pays. «L’outil va permettre à notre administration douanière de relever encore des défis. Et demain, ce sera le tour du port de Mutsamudu ou des aéroports pour pouvoir s’assurer que nos frontières soient sécurisées et tout ce qui sort ou entre dans nos frontières soit conforme à notre législation», a-t-il conclu.

A.S.Kemba : Awatwan





AUTRES ACTUALITES

Opération STOP : l’OMD met à mal le trafic illicite lié à la COVID-19 par cette opération inédite

L'OMD et ses Membres ont mené avec succès une opération d'urgence mondiale contre le trafic illicite lié à la COVID-19 appelée «STOP» dont le rapport final a été présenté lors d'une conférence en ligne aujourd'hui 6 octobre 2020. L’Opération STOP est la réponse immédiate et urgente de l’organisation mondiale des douanes (OMD), en collaboration avec 99 de ses administrations Membres et son réseau de Bureaux Régionaux de Liaison chargés du Renseignement (BRLR) face à la recrudescence du trafic illicite de médicaments et d’équipements médicaux et notamment de ceux utilisés dans le cadre de la pandémie COVID-19....LIRE LA SUITE

Communiqué sur la vente aux enchères du 8 Août 2020

La Direction Générale des Douanes porte à la connaissance du public qu’une vente aux enchères aura lieu au centre douanier de Moroni port le samedi 8 Août 2020 sous l’entremise de Maitre Mohamed Kole (huissier de la douane) à partir de 9h 00 dans la salle de l’Autorité Portuaire des Comores (APC)....LIRE LA SUITE

Coronavirus : Un couloir humanitaire exceptionnel depuis le début de la crise sanitaire

Des mesures spéciales et des procédures simplifiées ont été arrêtées pour faciliter le déchargement des matériels sanitaires, des équipements médicaux et des autres produits commandés dans le cadre de la crise. Il s’agit du même dispositif mis en place en 2019 après le cyclone Kenneth....LIRE LA SUITE

MEILLEURS VŒUX DE L’AID ELFITR 1441

Le Directeur Général des Douanes et l’ensemble du Personnel de l’Administration Générale des Douanes vous présentent leurs vœux de bonheur, de santé et de réussite à l’occasion de l’Aid Elfitr 1441 (H) / 2020 (G)....LIRE LA SUITE

RAMADAN MUBARAK

Le Directeur Général et l’ensemble du personnel des services des douanes vous souhaitent un Ramadan béni et paisible.
Le mois de Ramadan constitue un moment privilégié de prière, de recueillement, de partage et de tolérance....LIRE LA SUITE

COVID-19/MESURES D’ACCOMPAGNEMENT: Une première évaluation jugée ‘‘satisfaisante’’ par les autorités douanières

Mesures barrières, facilitation des opérations de dédouanement des marchandises, respect de la mesure d’abattement de 30%, protection des agents, le directeur général des douanes, Souef Kamalidini, a rencontré les douaniers au centre Mutsamudu-Port et des responsables de l’organisation Ankiba, le principal groupement d’opérateurs économiques de l’île de Ndzuani pour une première évaluation des mesures d’accompagnement annoncées par le chef de l’Etat....LIRE LA SUITE