30 Janvier 2020 : Célébration de la Journée Internationale de la Douane 2020 05 - 07 Février 2020 : Visite des marchandises concernant la vente aux enchères prévue le 08 Février 2020 08 Février 2020 : Vente aux enchères au centre douanier de Moroni port, sous l’entremise de maitre Mohamed Kole (huissier de la douane) à partir de 9h 00 dans la salle de l’autorité portuaire des Comores (APC)

Trafic de véhicules : Vers une coopération renforcée entre la douane comorienne et Interpol

07-08-2019 10:10
Une délégation de la police internationale a séjourné à Moroni ces derniers jours dans le cadre d’une mission d’information sur le vol et le trafic de véhicules. Les responsables des deux structures ont jugé opportun de poursuivre les discussions devant aboutir à la mise en place des mécanismes modernes de lutte contre le fléau, devenu un véritable casse-tête pour de nombreuses administrations douanières.

La douane comorienne et le bureau régional d’Interpol se sont entendus d’intensifier les échanges d’informations sur le vol de véhicules acheminés aux Comores et de prendre des mesures coordonnées pour démanteler les réseaux des Comoriens opérant en Europe, en France en particulier. Des véhicules suspects de marque Range Rover et Peugeot captur, entre autres, sont régulièrement saisis à la douane et immobilisés grâce au système I-24/7 qui permet à la douane comorienne d’accéder à la base des données d’Interpol via son Bureau central national (Bcn) domicilié à la direction générale de la police et de la sécurité du territoire (Dgpst). «Nous sommes venus nous informer sur le niveau de collaboration et vous faire part de notre volonté de vous accompagner dans vos efforts contre le phénomène de vol des véhicules qui arrivent aux Comores», a souligné le lieutenant-colonel Charles Njiri du Bureau régional d’Interpol au cours d’une réunion organisée, le 31 juillet dernier, à la salle de conférence de l’administration centrale des douanes et présidée par le directeur général adjoint, Chehi Mohamed.

Un protocole d’accord signé en 2018
Un protocole d’accord signé en 2018 entre la douane comorienne et la police nationale a institué un cadre d’échanges permettant aux deux entités publiques de travailler main dans la main dans la lutte contre les crimes organisés et les trafics transnationaux. Le directeur général des douanes, Souef Kamalidini, a mis en place quelques mois après le protocole un bureau propre rénové et chargé du contrôle aux frontières des véhicules litigieux. La douane comorienne n’a pas encore communiqué le nombre de véhicules faisant l’objet d’enquêtes. Mais certaines sources parlent de plus d’une vingtaine de voitures «suspectes» déjà identifiées et immobilisées à la douane. Le sort des véhicules volés est devenu un véritable casse-tête pour de nombreuses administrations douanières faute d’un cadre juridique propre. Le phénomène préoccupe bien l’Organisation mondiale des douanes (Omd) et Interpol qui ont engagé un cadre de partenariat dans ce sens.

La mission d’Interpol a noté avec satisfaction le travail technique engagé depuis 2018 par la douane et la direction générale de la police ayant permis de fiabiliser les données sur place, d’après un douanier qui a assisté à la réunion d’échanges. Les membres de la délégation d’Interpol qui ont rencontré de nombreux acteurs ont indiqué vouloir bien renforcer les capacités des agents douaniers à débusquer les différents réseaux qui entretiennent ce qu’ils considèrent comme «une menace» pour les pays. La coopération à renforcer entre la Douane et Interpol doit se matérialiser par la formation d’agents spéciaux et une synchronisation des informations afin que la douane comorienne puisse accéder directement à toutes les données d’Interpol en temps réel à partir de ses propres bureaux.
A.S.Kemba



AUTRES ACTUALITES

Communiqué sur la vente aux enchères du 8 Août 2020

La Direction Générale des Douanes porte à la connaissance du public qu’une vente aux enchères aura lieu au centre douanier de Moroni port le samedi 8 Août 2020 sous l’entremise de Maitre Mohamed Kole (huissier de la douane) à partir de 9h 00 dans la salle de l’Autorité Portuaire des Comores (APC)....LIRE LA SUITE

Coronavirus : Un couloir humanitaire exceptionnel depuis le début de la crise sanitaire

Des mesures spéciales et des procédures simplifiées ont été arrêtées pour faciliter le déchargement des matériels sanitaires, des équipements médicaux et des autres produits commandés dans le cadre de la crise. Il s’agit du même dispositif mis en place en 2019 après le cyclone Kenneth....LIRE LA SUITE

MEILLEURS VŒUX DE L’AID ELFITR 1441

Le Directeur Général des Douanes et l’ensemble du Personnel de l’Administration Générale des Douanes vous présentent leurs vœux de bonheur, de santé et de réussite à l’occasion de l’Aid Elfitr 1441 (H) / 2020 (G)....LIRE LA SUITE

RAMADAN MUBARAK

Le Directeur Général et l’ensemble du personnel des services des douanes vous souhaitent un Ramadan béni et paisible.
Le mois de Ramadan constitue un moment privilégié de prière, de recueillement, de partage et de tolérance....LIRE LA SUITE

COVID-19/MESURES D’ACCOMPAGNEMENT: Une première évaluation jugée ‘‘satisfaisante’’ par les autorités douanières

Mesures barrières, facilitation des opérations de dédouanement des marchandises, respect de la mesure d’abattement de 30%, protection des agents, le directeur général des douanes, Souef Kamalidini, a rencontré les douaniers au centre Mutsamudu-Port et des responsables de l’organisation Ankiba, le principal groupement d’opérateurs économiques de l’île de Ndzuani pour une première évaluation des mesures d’accompagnement annoncées par le chef de l’Etat....LIRE LA SUITE

1er trimestre 2020 : l’Administration Générale des Douanes a dépassé les objectifs assignés par le ministère des finances, du budget et du secteur bancaire

Au titre des recettes douanières du 1er trimestre 2020, l’Administration des Douanes a consolidé et amélioré la collecte des recettes avec un taux de 105.54 % de réalisation sur les prévisions soit un montant de 5 milliards 433 millions de francs. Ce montant n’inclut pas les recettes douanières réalisées dans le cadre des taxes uniques perçues sur les produits pétroliers et le riz ordinaire qui s’élèvent à 1 milliard 563 millions de francs et qui ramènent le montant total des droits et taxes à 6 milliards 996 millions....LIRE LA SUITE