26 Janvier 2019 : Célébration de la Journée Internationale de la Douane 15 - 16 Février 2019 à Moroni : Réunion du bureau du sous comité de directeurs Généraux des Douanes de l'Union Africaine 18-22 Février 2019 : Atelier de sensibilisation sur la Convention de Kyoto Révisée 28 Février 2019 à Moroni : Atelier de sensibilisation sur la ZLECA 05 Mars 2019 : Atelier de sensibilisation sur la lutte contre la corruption

Les Directeurs généraux des douanes de l'Union africaine soutiennent la création d'un marché africain et se penchent sur les questions d'éthique

03-10-2018 10:45
Sur l'invitation de l'Union africaine (UA), le Secrétaire général de l'OMD, Kunio Mikuriya, s'est rendu à Moroni, Comores, pour assister à la 10ème réunion du Sous-Comité des Directeurs généraux des douanes de l'UA, organisée les 20 et 21 septembre 2018.

Lors de la cérémonie d'ouverture, M. Mikuriya a souligné l'importance de la contribution des douanes à la future mise en œuvre de la Zone de libre-échange continentale (ZLEC), grâce à l'utilisation d'instruments de l'OMD.


À cet égard, il a affirmé que le thème général de l'UA pour cette année, "Combattre la corruption", pouvait être lié à celui de l'OMD, à savoir : "Un environnement commercial sûr". En effet, l'amélioration de l'éthique est la base des efforts déployés par la communauté douanière internationale pour stimuler la confiance entre le secteur public et le secteur privé en termes de sécurité et de compétitivité économique.

M. Mikuriya a également annoncé le lancement du projet de renforcement des capacités sur le Système harmonisé (SH) en Afrique, financé par l'Union européenne (UE) et mis en œuvre par l'OMD. Le Commissaire de l'UA chargé du commerce et de l'industrie, l'Ambassadeur Albert Muchanga, a mis l'accent sur l'importance d'une ratification rapide de l'accord sur la ZLEC, signé en mars par les chefs d'État africains.

Après avoir félicité M. Mikuriya pour sa réélection au poste de Secrétaire général de l'OMD et l'avoir remercié d'être un ami de l'Afrique, M. Muchanga a exprimé son souhait de voir le partenariat avec l'OMD se poursuivre dans un certain nombre de domaines. Puis M. Saïd Ali Chayhane, ministre comorien des finances et du budget, a ouvert officiellement la réunion du Comité.

Durant la réunion présidée par M. Kalaldine Souefou, Directeur général de la Douane comorienne, les Directeurs généraux ont examiné le rapport de la réunion d'experts qui s'est tenue du 17 au 19 septembre. Ils ont apporté une touche finale au projet de Stratégie de facilitation du commerce de l'UA et ont adopté la Déclaration de Moroni sur la lutte contre la corruption dans les administrations des douanes.

Les délégués ont pu assister également à une table ronde sur la lutte contre la corruption en douane, au cours de laquelle M. Mikuriya a présenté les activités de l'OMD dans ce domaine, visant à ériger la douane en vitrine de l'action menée face à ce problème commun. Des représentants de la Communauté de l'Afrique de l'Est (EAC) et de trois administrations douanières ont ensuite fait part de leur expérience.

Lors de la cérémonie de clôture, Son Excellence M. Azali Assoumani, Président des Comores, insistant sur l'importance de la sécurité de la lutte contre la corruption, a présenté à l'assistance sa vision qui consiste à promouvoir le tourisme et le commerce en investissant dans les infrastructures de transport. Considérant que la douane joue un rôle crucial sur cet aspect, il invite vivement la nation tout entière à renforcer la lutte contre la corruption affectant non seulement la douane mais l'ensemble des secteurs administratifs et économiques.

Le Secrétaire général de l'OMD s'est entretenu avec le Président Azali Assoumani dans le cadre d'une rencontre bilatérale. Ce dernier a félicité M. Mikuriya pour sa réélection et a remercié l'OMD pour son assistance en matière de modernisation douanière. Le Président a ensuite promis l'engagement permanent de son pays en faveur de la réforme.

M. Mikuriya a rencontré séparément le ministre Saïd Ali Chayhane, qui a fait sa carrière dans la douane et est lui-même un ancien Directeur général des douanes. Le Secrétaire général de l'OMD a salué le soutien politique exprimé récemment à l'égard de la douane, qui s'est concrétisé récemment par une réduction conséquente des exonérations. Il a également présenté les moyens de soutenir le projet de création d'un centre de formation.

M. Mikuriya a ajouté qu'en 2017, l'OMD avait appuyé la mise en œuvre du guichet unique aux Comores. Il a souligné le rôle et l'importance de la technologie dans la mise en place d'un environnement commercial juste et simplifié et dans la lutte contre la contrefaçon.

Le Secrétaire général de l'OMD a rencontré également les représentants permanents d'agences des Nations Unies aux Comores, notamment de l'UNICEF, du PNUD et de l'OMS. Il leur a expliqué la démarche de l'OMD en matière de gestion coordonnée des frontières, permettant à la douane de contribuer aux objectifs de développement durable (ODD) des Nations Unies pour l'Agenda 2030. Les discussions ont porté sur différents sujets liés à la contrefaçon, aux faux médicaments et au commerce licite et illicite.

Les participants à la réunion de l'UA ont exprimé leur reconnaissance à la Douane des Comores pour l'excellente organisation de l'événement et pour l'accueil chaleureux qui leur a été réservé. Ils ont également remercié les autorités comoriennes pour leur soutien.

Source: Les Directeurs généraux des douanes de l'Union africaine soutiennent la création d'un marché africain et se penchent sur les questions d'éthique



AUTRES ACTUALITES

Facilitation des échanges: Les douaniers comoriens sensibilisés sur la Convention de Kyoto révisée

Des séances d’explication aux agents de la douane ont démarré depuis lundi 16 avril dans les différents centres douaniers du pays. La Convention de Kyoto révisée (Ckr), adoptée en 1999 et mise en vigueur en 2006, comporte des dispositions et dizaines de normes harmonisées visant à simplifier les procédures douanières en Afrique et dans le monde. Les Comores sont en train d’adapter les dispositions de la Ckr à la législation nationale en la matière et déposer l’instrument d’adhésion en juin prochain au siège de l’Organisation mondiale des Douanes (Omd) à Bruxelles....LIRE LA SUITE

Douanes comoriennes : Nouveau record des recettes trimestrielles

La Direction centrale des recettes annonce le chiffre record de 4 milliards 665 millions kmf pour le 1er trimestre 2019

Rappelons que, pour l’année 2018, L’Administration Générale des Douanes a dépassé les objectifs assignés par le Ministre des Finances et du Budget, avec un taux de 104% soit un montant de 21 milliards 698 millions, Hors taxes uniques sur les Produits pétroliers et le riz ordinaire....LIRE LA SUITE

Les Douanièresde l’Union des Comores ont célébré la Journée Internationale des droits de la Femme Samedi 9 mars 2018 au Retaj Moroni Hôtel.

La cérémonie de la Journée Internationale des droits de la Femme, qui a été célébrée pour la première fois par les Douanières de l’Union des Comores et qui a débuté à 13h45, a étéhonoré par la participation du Directeur Général des Douanes, monsieur SOUEF KAMALIDINI....LIRE LA SUITE

Convention de Kyoto révisée (Ckr) Les Comores appelées à déposer l’instrument de ratification en juin prochain

Le séminaire de formation sur les grands principes de la Convention de Kyoto révisée a été clôturé, vendredi 22 février à Moroni, par le ministre des Finances et du Budget, Saïd Ali Saïd Chayhane, en présence des cadres douaniers et deux experts de l’Organisation mondiale des douanes (Omd)....LIRE LA SUITE

Discours de Madame PAMBO BOUASSA Emilienne, Attachée douanière au Sénégal et expert en matière de CKR, lors de la cérémonie de cloture de l’l’Atelier National sur la Convention de Kyoto Révisée au Retaj Moroni Hotel

Monsieur le Ministre des Finances et du budget,
Monsieur le Ministre de l’intérieur,
Monsieur le Directeur général des Douanes.
Honorables invités, chers collègues...LIRE LA SUITE

Facilitation des échanges commerciaux: Fin à Moroni de l’atelier sur la Convention de Kyoto révisée

Les douanes comoriennes avaient sollicité une assistance technique de la part de l’Organisation mondiale des douanes (Omd) censée accompagner les douaniers comoriens à «appréhender l’architecture et le contenu de la Convention de Kyoto révisée» et à mieux maîtriser «les outils nécessaires» pour sa mise en œuvre dans le cadre du processus de facilitation des échanges et d’adhésion des Comores à l’Organisation mondiale du commerce (Omc)....LIRE LA SUITE