30 Janvier 2020 : Célébration de la Journée Internationale de la Douane 2020 05 - 07 Février 2020 : Visite des marchandises concernant la vente aux enchères prévue le 08 Février 2020 08 Février 2020 : Vente aux enchères au centre douanier de Moroni port, sous l’entremise de maitre Mohamed Kole (huissier de la douane) à partir de 9h 00 dans la salle de l’autorité portuaire des Comores (APC)

Douanes comoriennes: Souef Kamalidini félicite les douaniers et les appelle à persévérer dans "la révolution en cours"

25-10-2019 11:02
Le directeur général des douanes s’est exprimé hier au Port de Moroni au cours d’une cérémonie dite de «levée de drapeau » au cours de laquelle, il est longuement revenu sur les réformes étamées depuis sa nomination à la tête de l’administration douanière en juin 2016.

«Je suis venu vous féliciter pour le travail acharné que vous faites tous les jours. Je mesure votre détermination et votre attachement à cette administration. Vous faites un travail difficile. Mais soyez-en fiers car nous en sommes autant». Au cours d’une cérémonie dite de «levée de drapeau » au port de Moroni, Souef Kamalidini a loué les efforts des douaniers et le niveau d’engagement manifesté dans la mise en oeuvre des réformes communément arrêtées dans le plan stratégique 2018- 2020.

Revenant sur les affectations d’agents opérées ces derniers temps dans les différents centres douaniers, Souef Kamalidini a justifié cette mesure par son souci de «contribuer à la cohésion du personnel douanier» sur l’ensemble du territoire national, précisant que tous les agents feront le tour des îles selon leurs compétences. «La douane est une famille, nous devons renforcer cet esprit d’appartenance à une seule communauté solidaire», a-t-il informé, appelant à l’ordre et à la discipline de tous les agents.

Félicitant le chef de l’Etat et le ministre des Finances pour leur accompagnement dans «la révolution en cours», Souef Kamalidini dit comprendre que les réformes engagées feront toujours des mécontents mais appelle les douaniers à persévérer et à les considérer comme «un passage obligé et une issue unique pour répondre aux exigences d’une douane moderne», prête à suivre les mutations en cours à l’échelle régionale et internationale. «Toutes les douanes du monde se modernisent, notre administration ne doit pas être à la traine», dira-t-il.

Une douane exemplaire et sans papier en 2020

Pour lui, l’administration des douanes est en train de retrouver une crédibilité à l’international, rappelant les messages de félicitation de l’Organisation mondiale des douanes (Omd) et ceux de la Commission de l’Union africaine suite aux travaux réalisés par la présidence comorienne du Sous-comité des directeurs généraux des douanes de l’Union africaine (Scdgdua). Les Comores ont cédé la place la présidence du sous-comité à l’Autorité fiscale ougandaise (Ura) le mois dernier après un an de mandat.

«Nous avons fait le choix des réformes et de la modernisation de l’administration douanière. Nous allons continuer à y accorder une attention particulière. Je sais bien que toute réforme se heurte toujours à des résistances, c’est normal mais c’est la voie du salut, celle qui nous permettra de répondre aux attentes et aux préoccupations des citoyens et de notre pays», dira-t-il, précisant la ferme ambition de poursuivre l’oeuvre entamée pour une douane exemplaire. Amélioration des conditions de travail du personnel, construction de nouveaux locaux flambant neufs, mutuelle de santé des agents, renforcement des capacités des douaniers, installation d’un scanner, lutte contre la fraude, informatisation de tous les services, le directeur général des douanes annonce la mise en place prochaine d’un guichet unique et la dématérialisation de toutes les procédures avec une douane sans papier en 2020. «Notre vision est de permettre aux clients et autres usagers de payer eux-mêmes leurs factures, cela va nous permettre de lutter contre la corruption», dit-il. A l’entendre, il est du devoir de la direction générale de revenir aux fondamentaux et soigner l’image d’une administration longtemps gangrenée par des scènes de complicités de toutes sortes.

Mettre fin définitivement à la fraude en douane

«La douane a une triple mission : une mission de sécurité, une mission fiscale et une mission de facilitation des échanges. Les réformes que nous avons engagées et qui vont se poursuivre encore davantage visent à protéger notre pays contre les trafics de toute sorte, l’entrée de produits dangereux nuisibles à la santé et la sécurité», a souligné Souef Kamalidini. «Avec le scanner, nous comptons bien veiller sur les produits et autres marchandises qui entrent chez nous, mettre fin définitivement à la fraude en douane, aux fausses déclarations et aux passe-droits», at- il insisté, soulignant l’organisation prochaine d’un test d’aptitude pour les commissionnaires en douane comme le recommande l’article 115 du code des douanes. «Pour avoir un agrément, il faut d’abord passer un concours, il n’y aura pas d’exception, la loi sera appliquée à la lettre», a-t-il prévenu.

Souef Kamalidini a poursuivi, dans sa lancée, en annonçant l’interconnexion de ses services avec le Système intégré de gestion des impôts et taxes (Sigit) de l’Agid et le Sydonia world pour une gestion coordonnée des impôts et autres taxes et ce dans le souci d’assurer «une meilleure traçabilité» dans le processus de collecte de ressources fiscales du pays avec la création en perspective de l’Office comorien des recettes (Ocr). «Un travail technique est en cours», a-t-il annoncé, lançant un appel aux autres établissements et entités à accélérer les réformes pour une administration publique inclusive, capable d’accompagner la vision de l’émergence portée par le chef de l’Etat.

Source: A.S.Kemba, de retour de Kampala (ALWATWAN : n° 3787 du jeudi 24 Octobre 2019)





AUTRES ACTUALITES

Communiqué sur la vente aux enchères du 8 Août 2020

La Direction Générale des Douanes porte à la connaissance du public qu’une vente aux enchères aura lieu au centre douanier de Moroni port le samedi 8 Août 2020 sous l’entremise de Maitre Mohamed Kole (huissier de la douane) à partir de 9h 00 dans la salle de l’Autorité Portuaire des Comores (APC)....LIRE LA SUITE

Coronavirus : Un couloir humanitaire exceptionnel depuis le début de la crise sanitaire

Des mesures spéciales et des procédures simplifiées ont été arrêtées pour faciliter le déchargement des matériels sanitaires, des équipements médicaux et des autres produits commandés dans le cadre de la crise. Il s’agit du même dispositif mis en place en 2019 après le cyclone Kenneth....LIRE LA SUITE

MEILLEURS VŒUX DE L’AID ELFITR 1441

Le Directeur Général des Douanes et l’ensemble du Personnel de l’Administration Générale des Douanes vous présentent leurs vœux de bonheur, de santé et de réussite à l’occasion de l’Aid Elfitr 1441 (H) / 2020 (G)....LIRE LA SUITE

RAMADAN MUBARAK

Le Directeur Général et l’ensemble du personnel des services des douanes vous souhaitent un Ramadan béni et paisible.
Le mois de Ramadan constitue un moment privilégié de prière, de recueillement, de partage et de tolérance....LIRE LA SUITE

COVID-19/MESURES D’ACCOMPAGNEMENT: Une première évaluation jugée ‘‘satisfaisante’’ par les autorités douanières

Mesures barrières, facilitation des opérations de dédouanement des marchandises, respect de la mesure d’abattement de 30%, protection des agents, le directeur général des douanes, Souef Kamalidini, a rencontré les douaniers au centre Mutsamudu-Port et des responsables de l’organisation Ankiba, le principal groupement d’opérateurs économiques de l’île de Ndzuani pour une première évaluation des mesures d’accompagnement annoncées par le chef de l’Etat....LIRE LA SUITE

1er trimestre 2020 : l’Administration Générale des Douanes a dépassé les objectifs assignés par le ministère des finances, du budget et du secteur bancaire

Au titre des recettes douanières du 1er trimestre 2020, l’Administration des Douanes a consolidé et amélioré la collecte des recettes avec un taux de 105.54 % de réalisation sur les prévisions soit un montant de 5 milliards 433 millions de francs. Ce montant n’inclut pas les recettes douanières réalisées dans le cadre des taxes uniques perçues sur les produits pétroliers et le riz ordinaire qui s’élèvent à 1 milliard 563 millions de francs et qui ramènent le montant total des droits et taxes à 6 milliards 996 millions....LIRE LA SUITE