Nos derniers articles: 15-11-2022 01:18 : COMMUNIQUE 19-10-2022 08:41 : Réunion de travail des partenaires du port de Mutsamudu 05-10-2022 09:56 : L'Administration Générale des douanes mobilisée, pour Octobre Rose 20-09-2022 01:00 : Trois douaniers en formation à Bruxelles 08-09-2022 10:43 : COMMUNIQUE 01-09-2022 09:42 : Interdiction des plastiques non biodégradables : La douane choisit la fermeté pour faire respecter la loi. 18-08-2022 08:05 : La reconnaissance de la Fédération Comorienne des Jeux d’Echecs pour le soutien de la Direction Générale des Douanes. 29-07-2022 10:15 : Rencontre entre le Directeur Général des Douanes et les Représentants des Auxiliaires en Douane. 08-07-2022 10:19 : Bilan des sessions du Conseil de l’OMD 2022 08-07-2022 10:09 : COMMUNIQUE

Sous-Comité des douanes africaines Les Comores transmettent le flambeau à la République d’Ouganda

24-09-2019 12:28
La cérémonie de remise du flambeau a eu lieu jeudi 20 septembre à Kampala en présence des directeurs généraux des douanes du continent, des hauts responsables de l’Union africaine et du secrétaire général de l’Organisation mondiale des douanes (Omd). Les Comores avaient assuré la présidence du Sous-comité des douanes africaines depuis septembre 2018 dans un contexte particulier marqué par l’entrée en vigueur de la Zone de libre-échange continentale africaine (Zlecaf).

Le directeur général des douanes comoriennes a transmis jeudi 20 septembre le flambeau à son homologue ougandais, Willie Shumba, au cours d’une cérémonie solennelle organisée à Kampala en marge des travaux de la 11eme réunion ordinaire du Sous-comité des directeurs généraux des douanes de l’Union africaine.

Il y a un an, en septembre 2018 à Moroni, les Comores succédaient à la République du Cameroun à la tête du Sous-Comité des directeurs généraux des douanes de l’Union africaine (Scdgdua), assurant, pour la première fois, la présidence de cet organe pilote dans la mise en oeuvre des directives et autres recommandations relatives à la facilitation des échanges en Afrique.

La fin des barrières douanières

Les douanes africaines, piliers de la Zlecaf, ont été appelées à poursuivre les réformes nécessaires à la facilitation des échanges. Les experts et les techniciens de l’Union africaine, études à l’appui, ont demandé aux douanes de se préparer en conséquence au processus de transformation structurelle des économies africaines face à la nouvelle donne liée à la fin des barrières douanières et donc à la taxation zéro aux frontières. Revenant sur son bilan, Souef Kamalidini a tout d’abord fait un bref rappel des recommandations phares adoptées à l’issue de la 10eme réunion du Sous-comité, organisée en septembre 2018 à Moroni. «Il y avait le projet de stratégie de l’Union africaine pour la facilitation des échanges, la coopération douanière, la cartographie des risques de corruption, l’interconnectivité des systèmes automatisés des douanes, la mise en oeuvre de l’Accord de l’Omc sur la facilitation des échanges et le transit», a-t-il énuméré, entre autres.

Le président sortant a fait savoir que «beaucoup a été réalisé… d’une manière globale mais que d’autres recommandations sont en cours de mise en oeuvre». Souef Kamalidini a indiqué que la stratégie pour la facilitation des échanges, pilier essentiel de la Zlecaf, a été soumise au comité technique spécialisé de l’Union africaine (Cts) à l’occasion de sa réunion ordinaire tenue en février 2019 à Addis Abeba. Il reste maintenant de «finaliser la mise en oeuvre du projet» en question «avant sa soumission pour examen par le conseil exécutif de l’Union africaine».

L’élaboration des cartographies de risques de corruption en milieu douanier

Sur la coopération douanière, le patron des douanes comoriennes a souligné la demande faite auprès de l’Organisation mondiale des douanes (Omd) sollicitant «la mise en oeuvre d’un programme de renforcement des capacités » au profit des communautés économiques régionales (Cer). Il a aussi rappelé le travail engagé à l’échelle africaine pour l’élaboration des cartographies de risques de corruption». Sur ce point, Souef Kamalidini a fait part de «l’organisation à Moroni d’un atelier sur la lutte contre la corruption en milieu douanier et fiscal» avec des recommandations faites pour circonscrire ce fléau qui gangrène les économies du continent.

S’agissant de l’interconnectivité, le président sortant a fait part «des jalons déjà posés» et «la création d’un groupe technique» spécialisé chargé de «poursuivre les travaux sur les blocs d’utilités identifiés plus particulièrement sur un bloc de services publics dans l’exportation et le transport en commun». Toujours sur le bilan, il s’est félicité de l’organisation à Moroni du «premier atelier du groupe de travail technique de l’Union africaine sur l’inspection avant expédition» au mois de mai 2019 en présence d’une quarantaine de délégués des douanes africaines venus partager leurs expériences sur les contrats d’inspection et leur processus de résiliation.

La présidence comorienne a rappelé l’organisation de sept ateliers de réflexions programmés par le bureau du Sous-comité et des actions transversales engagées par la douane comorienne visant à mettre celle-ci aux normes internationales. «La révision du code des douanes et l’harmonisation du système tarifaire à celui de notre région, l’élaboration des instruments à la Convention de Kyoto révisée (Ckr) et à la Zlecaf pour être soumis prochainement à l’approbation de l’Assemblée nationale, participent, entre autres, à cet effort permanent», a-t-il informé.

«Si aujourd’hui nous avons la Zlecaf au centre de nos activités douanières, c’est que beaucoup a été fait pour arriver à ce niveau», a encore dit Souef Kamalidini, rendant hommage à la République du Niger et à son président, Mahamadou Issoufou, considéré comme le magicien de la Zlecaf.

Réitérant la volonté de l’Union des Comores de «s’inscrire résolument » sur l’Agenda 2063 de l’Union africaine, le directeur général des douanes comoriennes, a rappelé «la vision de l’émergence » portée par les plus hautes autorités comoriennes et la nécessité d’accompagner les douanes africaines «dans ce mouvement commun de l’intégration du continent».

A Kampala, les patrons des douanes africaines ont évalué les défis immenses à relever pour être au rendez-vous des programmes de mise en oeuvre de la Zone de libre-échange continentale africaine (Zlecaf). De nombreux experts ont expliqué, tour à tour, l’architecture du marché africain, les obstacles à lever, les compétences à mobiliser et les retombées à tirer pour aider le continent à mieux faire du commerce un véritable levier de croissance, de compétitivité de ses entreprises et de création d’emplois.

Souef Kamalidini a fait part de «la fierté de l’Union des Comores» d’avoir été au coeur même du grand projet de la Zlecaf. La présidence comorienne a ainsi contribué parallèlement à l’adoption de nombreux instruments juridiques et des programmes d’action ayant donné un coup d’accélérateur à l’entrée en vigueur du marché économique africain depuis le mois de juillet dernier. «Notre engagement commun est une continuité du temps ancien, encore utile dans notre action au quotidien. Mais, faut-il le rappeler, c’est aussi une réflexion permanente, une recherche du meilleur pour s’inscrire dans l’instant et anticiper l’avenir», a dit Souef Kamalidini, félicitant l’Union africaine et l’Omd pour «l’accompagnement et l’appui tout au long de cette année de mandature» avant de souhaiter «bonne chance» à son collègue de l’Ouganda.

Source: A.S.Kemba, de retour de Kampala (ALWATWAN : n° 3765 du Mardi 24 Septembre 2019)






AUTRES ACTUALITES

COMMUNIQUE

La Direction Générale des Douanes porte à la connaissance du public qu'une vente aux enchères aura lieu au centre douanier de Moroni port le samedi 19 novembre 2022 sous l'entremise de l'huissier de la douane à partir de 9h 00 dans l'enceinte des Douanes de Moroni-Port.

...LIRE LA SUITE

Réunion de travail des partenaires du port de Mutsamudu

Le Directeur Général des Douanes comoriennes, Monsieur Moustoifa Hassani Mohamed, a participé ce mardi 18 Octobre, à la réunion de travail mensuelle des opérateurs du port de Mutsamudu....LIRE LA SUITE

L'Administration Générale des douanes mobilisée, pour Octobre Rose

Le Directeur Général des Douanes, a mobilisé tout le Personnel des directions et des centres douaniers ce mercredi 5 octobre, pour soutenir la lutte contre le cancer du sein.

...LIRE LA SUITE

Trois douaniers en formation à Bruxelles

Trois cadres de l’Administration douanière ont quitté Moroni le 19 septembre pour la Belgique où ils vont suivre une formation d’Inspecteurs des Douanes pendant dix mois à l’Ecole Royale des Douanes de Bruxelles....LIRE LA SUITE

COMMUNIQUE

La Direction Générale des Douanes porte à la connaissance du public qu’une vente aux enchères aura lieu au centre douanier de Moroni port le samedi 24 septembre 2022 sous l’entremise de l'huissier de la douane à partir de 9h 00 dans l'enceinte des Douanes de Moroni-Port.

...LIRE LA SUITE

Interdiction des plastiques non biodégradables : La douane choisit la fermeté pour faire respecter la loi.

L’Administration des Douanes a ordonné la destruction de plusieurs lots d’emballages et de sachets en plastique, en vertu de la loi interdisant l’entrée et la commercialisation de ces produits sur le territoire national. L’opération lancée le 27 août dernier concerne d’abord les produits saisis aux frontières....LIRE LA SUITE