30 Janvier 2020 : Célébration de la Journée Internationale de la Douane 2020 05 - 07 Février 2020 : Visite des marchandises concernant la vente aux enchères prévue le 08 Février 2020 08 Février 2020 : Vente aux enchères au centre douanier de Moroni port, sous l’entremise de maitre Mohamed Kole (huissier de la douane) à partir de 9h 00 dans la salle de l’autorité portuaire des Comores (APC)

LUTTE ANTI-CORRUPTION : Douane et Fisc se lancent dans la bataille contre le fléau

26-08-2019 01:09
La direction générale des douanes avec l’Administration Générale des Impôts et des Domaines (AGID) a organisé un atelier national de deux jours consacré à la lutte contre la corruption en milieu douanier et fiscal. Lors de la cérémonie d’ouverture vendredi dernier, le chef de l’État a promis des mesures sévères à l’encontre des contrevenants à la loi

Du 23 au 24 août dernier s'est tenu à Moroni, un atelier national sur la lutte contre la corruption en milieu douanier et fiscal. C'est la direction générale des douanes et l'Administration générale des impôts et des domaines qui ont organisé ce rendez-vous placé sous le thème : « la corruption éloigne les investisseurs, isole le pays et freine le développement. Combattons-la ». Durant deux jours, les participants, qui ne sont autres que les responsables des administrations financières de l’État, des institutions et sociétés publiques, des opérateurs économiques, des organisations professionnelles, du secteur privé national et des partenaires au développement des Comores, sont appelés à identifier, dénoncer et éliminer la corruption.

Dans son discours, le président AZALI Assoumani estime qu'il s'agit d'une belle occasion de se pencher sur le fléau qui gangrène les sociétés, les économies, les pouvoirs publics et même l’âme humaine, a? l’échelle mondiale. « La gouvernance démocratique de tout Etat aujourd’hui, est confrontée a? des défis complexes dans son devoir de création des conditions d’un épanouissement du citoyen », avance-t-il.

Le chef de l'Etat qui se réjouit de voir que c’est aujourd’hui l’Administration des douanes, qui a été longtemps étiquetée a? tort ou a? raison, comme le porte-étendard de ce fléau, qui prend les devants aujourd’hui pour le dénoncer. « L’Etat démocratique, social et impartial que les Comores veulent construire pour les générations futures, pour redonner de l’espoir a? chacun et une égalité de chance a? tous, est une œuvre commune. Son poids est sur les épaules de chacun, par la capacité a? s’approprier la part d’engagement qui lui revient. L’administration ne doit pas être ce monstre froid qui révulse ses usagers et freine leurs initiatives et leur créativité. Elle a le devoir de les comprendre et de les accompagner, pour sécuriser leur parcours et dynamiser leur confiance en soi », explique AZALI Assoumani avant de prendre l'engagement que « l’Etat poursuivra sa traque contre la corruption. Il intensifiera son action parce que lutter contre la corruption, c’est agir chaque jour et chaque instant. Les structures internes dédiées doivent se remobiliser. Le contrôle administratif doit être permanent. La sanction administrative et pénale doit intervenir rapidement pour en finir avec la perception d'un sentiment d'impunité ».

Le directeur général des douanes, SOEUF Kamalidini qui assure la présidence du Sous-Comité? des Directeurs de Douanes de l’Union Africaine tient à rappeler que cet atelier rentre dans le cadre des recommandations et conclusions issues de la Réunion des directeurs généraux de l'union africaine, tenue à Moroni en septembre de l'année dernière. « L'Etat comorien est convaincu que son émancipation et son évolution, sa capacité à faire face aux défis de sa mission, son intégration dans la communauté des nations, est tributaire de sa capacité à se débarrasser des goulots qui étranglent les gouvernances », conclut-il.

Source : IBNOU M. Abdou (La Gazette des Comores : N° 3460 - Lundi 26 Août 2019)





AUTRES ACTUALITES

Communiqué sur la vente aux enchères du 8 Août 2020

La Direction Générale des Douanes porte à la connaissance du public qu’une vente aux enchères aura lieu au centre douanier de Moroni port le samedi 8 Août 2020 sous l’entremise de Maitre Mohamed Kole (huissier de la douane) à partir de 9h 00 dans la salle de l’Autorité Portuaire des Comores (APC)....LIRE LA SUITE

Coronavirus : Un couloir humanitaire exceptionnel depuis le début de la crise sanitaire

Des mesures spéciales et des procédures simplifiées ont été arrêtées pour faciliter le déchargement des matériels sanitaires, des équipements médicaux et des autres produits commandés dans le cadre de la crise. Il s’agit du même dispositif mis en place en 2019 après le cyclone Kenneth....LIRE LA SUITE

MEILLEURS VŒUX DE L’AID ELFITR 1441

Le Directeur Général des Douanes et l’ensemble du Personnel de l’Administration Générale des Douanes vous présentent leurs vœux de bonheur, de santé et de réussite à l’occasion de l’Aid Elfitr 1441 (H) / 2020 (G)....LIRE LA SUITE

RAMADAN MUBARAK

Le Directeur Général et l’ensemble du personnel des services des douanes vous souhaitent un Ramadan béni et paisible.
Le mois de Ramadan constitue un moment privilégié de prière, de recueillement, de partage et de tolérance....LIRE LA SUITE

COVID-19/MESURES D’ACCOMPAGNEMENT: Une première évaluation jugée ‘‘satisfaisante’’ par les autorités douanières

Mesures barrières, facilitation des opérations de dédouanement des marchandises, respect de la mesure d’abattement de 30%, protection des agents, le directeur général des douanes, Souef Kamalidini, a rencontré les douaniers au centre Mutsamudu-Port et des responsables de l’organisation Ankiba, le principal groupement d’opérateurs économiques de l’île de Ndzuani pour une première évaluation des mesures d’accompagnement annoncées par le chef de l’Etat....LIRE LA SUITE

1er trimestre 2020 : l’Administration Générale des Douanes a dépassé les objectifs assignés par le ministère des finances, du budget et du secteur bancaire

Au titre des recettes douanières du 1er trimestre 2020, l’Administration des Douanes a consolidé et amélioré la collecte des recettes avec un taux de 105.54 % de réalisation sur les prévisions soit un montant de 5 milliards 433 millions de francs. Ce montant n’inclut pas les recettes douanières réalisées dans le cadre des taxes uniques perçues sur les produits pétroliers et le riz ordinaire qui s’élèvent à 1 milliard 563 millions de francs et qui ramènent le montant total des droits et taxes à 6 milliards 996 millions....LIRE LA SUITE