26 Janvier 2019 : Célébration de la Journée Internationale de la Douane 15 - 16 Février 2019 à Moroni : Réunion du bureau du sous comité de directeurs Généraux des Douanes de l'Union Africaine 18-22 Février 2019 : Atelier de sensibilisation sur la Convention de Kyoto Révisée 28 Février 2019 à Moroni : Atelier de sensibilisation sur la ZLECA 05 Mars 2019 : Atelier de sensibilisation sur la lutte contre la corruption

Saïd Ali Saïd Chayhane : "Les mesures de lutte contre la corruption apportent leurs fruits"

26-08-2019 11:19
Le ministre des Finances fait allusion à la rigueur ayant permis à l’Etat de dégager une marge importante de ressources orientées, aujourd’hui, vers des investissements publics comme le financement sur fonds propres des scrutins électoraux, des chantiers des voiries urbaines et des routes secondaires.

Clôturant samedi 24 août l’atelier national contre la corruption en milieu douanier et fiscal, le ministre des Finances a profité de l’occasion pour faire part des succès en matière de recouvrement des recettes publiques grâce à la politique de rigueur instaurée dans les administrations financières concernées. Saïd Ali Saïd Chayhane estime que le combat contre la corruption doit se poursuivre mais veut pour autant se réjouir des performances et réalisations déjà enregistrées ces dernières années à l’administration générale des douanes et des impôts.

Dans un pays où les recettes collectées se limitent seulement au fonctionnement de l’administration et où les chantiers d’infrastructures sont quasiment financés à 90% grâce à des fonds extérieurs, l’argentier du pays reste optimiste et souhaite bien, à terme, diviser ce chiffre en deux.

«L’Etat doit pouvoir prendre en charge lui-même ses propres chantiers d’infrastructures avant d’attendre l’aide extérieure», a-t-il souligné dans son discours, félicitant, au passage, les directeurs généraux des douanes et des impôts «pour les performances enregistrées et l’excellent travail accompli» ces trois dernières années qui ont vu le portefeuille d’investissement s’améliorer grâce aux mesures de rigueur et aux réformes engagées dans les deux administrations. A la douane, le dispositif mis en place a permis de mettre fin aux vieilles habitudes par une application stricte de la loi.

Outre la maîtrise des exonérations douanières, la télédéclaration, le renforcement de la brigade mobile, l’administration des douanes compte installer prochainement un scanner pour, entre autres, limiter la fraude en douane.

Au niveau des impôts, le contrôle renforcé des déclarations des contribuables s’ajoute à la mise en place annoncée des caisses enregistreuses qui permettront à l’administration des impôts de collecter ses taxes en temps réel. «Le combat n’est pas tout gagné mais je peux dire que les mesures de lutte contre la corruption apportent déjà leurs fruits», a conclu le ministre des Finances, précisant que le pays dispose bien de ressources potentiellement mobilisables.

«Nous allons appliquer à la lettre toutes les recommandations issues de cet atelier et je sais bien qu'elles contribueront à limiter significativement la corruption à la douane et aux impôts. La rigueur sera donc toujours de mise pour dégager des ressources nouvelles pour soutenir l’investissement public», assure-t-il.

Source: A.S. Kemba (ALWATWAN : n° 3745 du Lundi 26 Août 2019)





AUTRES ACTUALITES

Visite du ministre des Finances au centre de Mutsamudu-Port

Comme à l’accoutumée après la célébration du nouvel an, le ministre des Finances, du Budget et du Secteur bancaire Said Ali Said Chayhane a profité de la cérémonie de levée du drapeau de ce mercredi 08 Janvier, pour rendre visite au personnel du centre de Mutsamudu-Port en présence du Chef de ce Centre Moustoifa Hassani et du Directeur Régional d’Anjouan Ahmed Houmadi....LIRE LA SUITE

Saïd Ali Saïd Chayhane : Le scanner répond d’abord à un besoin de sécurité de nos frontières

Le ministre des Finances a défendu, samedi dernier, le projet d’installation du scanner au port de Moroni et compte bien faire autant dans les autres ports du pays pour combattre la fraude en douane et surtout prévenir le pays à toute entrée ou sortie de produits prohibés par la loi....LIRE LA SUITE

Contentieux douaniers I Les usagers de la douane appelés à se conformer au cadre réglementaire

Le receveur central, Zaki Ben Salim, a fait savoir que l’importateur tout comme la douane peuvent faire des réclamations sur la valeur déclarée d’un produit. Mais, dit-il, la législation en vigueur a prévu des recours en cas de contentieux. «Les revendications des importateurs ne se font pas dans la rue», a-t-il souligné hier au cours d’un point de presse....LIRE LA SUITE

CLÔTURE DE L'ATELIER DE FORMATION SUR LA GESTION DES RESSOURCES HUMAINES: La douane en route pour la mise en place d’une GRH moderne

La douane de l’Union des Comores avait lancé une formation depuis cinq jours sur la gestion des ressources humaines. Le but était d’aller vers une modernisation de la gestion des ressources humaines....LIRE LA SUITE

Communiqué sur la vente aux enchères du 2 novembre 2019

La Direction Générale des Douanes porte à la connaissance du public qu’une vente aux enchères aura lieu au centre douanier de Moroni port le samedi 2 novembre 2019 sous l’entremise de maitre Mohamed Kole (huissier de la douane) à partir de 9h 00 dans la salle de l’autorité portuaire des Comores (APC)....LIRE LA SUITE

Douanes comoriennes: Souef Kamalidini félicite les douaniers et les appelle à persévérer dans "la révolution en cours"

Le directeur général des douanes s’est exprimé hier au Port de Moroni au cours d’une cérémonie dite de «levée de drapeau » au cours de laquelle, il est longuement revenu sur les réformes étamées depuis sa nomination à la tête de l’administration douanière en juin 2016....LIRE LA SUITE