26 Janvier 2019 : Célébration de la Journée Internationale de la Douane 15 - 16 Février 2019 à Moroni : Réunion du bureau du sous comité de directeurs Généraux des Douanes de l'Union Africaine 18-22 Février 2019 : Atelier de sensibilisation sur la Convention de Kyoto Révisée 28 Février 2019 à Moroni : Atelier de sensibilisation sur la ZLECA 05 Mars 2019 : Atelier de sensibilisation sur la lutte contre la corruption

Communiqué de presse: Journée Internationale de la Douane du 28 Janvier 2019

27-01-2019 04:35

Contexte :


Comme pour chaque 26 janvier de l’année, la Direction Générale des Douanes (DGD) des Comores, à l’instar des douanes du monde entier, célèbre la Journée Internationale de la Douane (JID).Cette journée spéciale parrainée par l’Organisation Mondiale des Douanes (OMD), souligne les efforts des hommes et des femmes qui travaillent dans les administrations douanières du monde entier. C'est l'occasion pour les douanes de rappeler comment elles contribuent à assurer la sécurité et la prospérité des Etats, de leurs citoyens et de leurs entreprises.


C’est aussi l’occasion de rappeler comment les douanes contribuent à assurer la sécurité et la prospérité des collectivités.

« Des frontières SMART pour des échanges commerciaux fluides et le mouvement sans entrave des personnes et marchandises » , c’est le thème qui fera l’unanimité dans les 180 pays membres de l’Organisation Mondiale des Douanes (OMD) pour célébrer, le 26 janvier 2019.

Elle devra permettre aux douanes d’apprécier leur coopération avec les autres services présents aux frontières, en termes de facilitation du commerce et de mouvements des personnes dans un cadre sécuritaire.

La cérémonie sera célébrée le 26 janvier à Anjouan puis le 28 janvier en Grande Comores.

Elaboration du thème « des frontières SMART pour des échanges commerciaux fluides et le mouvement sans entrave des personnes et marchandises ».

Le concept de frontières SMART vise à mettre en lumière le rôle de la douane à l’appui du programme de développement durable à l’horizon de l’ONU. il implique que la douane contribue à assurer la livraison en temps voulu des matières premières aux secteurs industriels , à réduire la concurrence déloyale au niveau local , à offrir de nouvelles opportunités aux communautés marginalisées afin qu’elles puissent avoir accès aux marchés , à créer des conditions transparentes et prévisibles pour le commerce et à faciliter les échanges légitimes qui alimenteront à leur tour la croissance économique et la création d’emplois .

Cette démarche tourne autour de deux axes : la refonte des processus opérationnels par l’application de nouvelles technologies et une manière de travailler plus « intelligente » ou SMART afin d’arriver à une chaine de valeur mondiale interconnectée, qui favorise la croissance d’une manière inclusive.

Dans ce contexte, le concept des frontières SMART vise à renforcer tous les efforts pour mieux faciliter le commerce et les mouvements des personnes tout en atténuant les menaces inhérentes aux flux transfrontaliers des marchandises, des voyageurs et des moyens de transport.

L’acronyme SMART nous renvoie aux principes qui doivent guider les douanes d’être placés des fonctions douanières de contrôle, de lutte contre la fraude et de facilitation :
Sécuriser les frontières : les douanes doivent poursuivre leurs efforts en renforçant la sécurité de la chaine logistique et de l’efficacité fondée sur la confiance mutuelle et la transparence.
Mesurer la performance : l’OMD a mis en place une étude appelé TRS qui vise à mesurer de manière précise les éléments relatifs aux flux commerciaux. Dans un temps proche, l’OMD compte à mettre en place une méthodologie cohérente, globale et qui sera beaucoup performant que l’étude TRS pour mesurer la performance.
Automatiser les procédés : les administrations des douanes devraient également faire des recherches et prendre part de la nouvelle vague de solutions sociales, mobiles, analytiques et en nuage (SMAC) , ainsi que de la criminalistique numérique et de la protection de la vie privée sur Internet dans le cadre de leur gestion efficace de la frontière ,sans papier et sans tracas. Gérer les Risques : la douane doit se centrer sur une centrer sur une démarche commune afin d’identifier les risques potentiels et de s’y attaquer sur une base plus dynamique.

Intégrer la Technologie : De nos jours, il y’a beaucoup de défis pour les douanes et les services gouvernementaux partenaires, donc il est nécessaire d’intégrer d’autres technologies de l’information et de la communication, précisément, les technologies de suivi et de repérage intelligents pour les marchandises, les conteneurs et les moyens de transport.

Participants


La cérémonie aura comme participants :

Son excellence Monsieur AzaliAssoumani
Monsieur le ministre des finances et du Budget
Le Grand Mufti
Les opérateurs économiques
Les cadres de l’administration des douanes comoriennes
Les directeurs du ministère des Finances et du Budget
Les Corps Diplomatiques
Les membres du Gouvernement

Date et Lieu :



La cérémonie aura lieu Samedi 28 janvier 2019 au Retaj.

CONTACT PRESSE



Ministère des Finances et du Budget
Direction Générale de la Douane
Service de communicationPlace de l'Indépendance
Email :douane@douane.gov.km ,
Tél : +269 773 18 89

Télécharger le document ici



AUTRES ACTUALITES

Facilitation des échanges: Les douaniers comoriens sensibilisés sur la Convention de Kyoto révisée

Des séances d’explication aux agents de la douane ont démarré depuis lundi 16 avril dans les différents centres douaniers du pays. La Convention de Kyoto révisée (Ckr), adoptée en 1999 et mise en vigueur en 2006, comporte des dispositions et dizaines de normes harmonisées visant à simplifier les procédures douanières en Afrique et dans le monde. Les Comores sont en train d’adapter les dispositions de la Ckr à la législation nationale en la matière et déposer l’instrument d’adhésion en juin prochain au siège de l’Organisation mondiale des Douanes (Omd) à Bruxelles....LIRE LA SUITE

Douanes comoriennes : Nouveau record des recettes trimestrielles

La Direction centrale des recettes annonce le chiffre record de 4 milliards 665 millions kmf pour le 1er trimestre 2019

Rappelons que, pour l’année 2018, L’Administration Générale des Douanes a dépassé les objectifs assignés par le Ministre des Finances et du Budget, avec un taux de 104% soit un montant de 21 milliards 698 millions, Hors taxes uniques sur les Produits pétroliers et le riz ordinaire....LIRE LA SUITE

Les Douanièresde l’Union des Comores ont célébré la Journée Internationale des droits de la Femme Samedi 9 mars 2018 au Retaj Moroni Hôtel.

La cérémonie de la Journée Internationale des droits de la Femme, qui a été célébrée pour la première fois par les Douanières de l’Union des Comores et qui a débuté à 13h45, a étéhonoré par la participation du Directeur Général des Douanes, monsieur SOUEF KAMALIDINI....LIRE LA SUITE

Convention de Kyoto révisée (Ckr) Les Comores appelées à déposer l’instrument de ratification en juin prochain

Le séminaire de formation sur les grands principes de la Convention de Kyoto révisée a été clôturé, vendredi 22 février à Moroni, par le ministre des Finances et du Budget, Saïd Ali Saïd Chayhane, en présence des cadres douaniers et deux experts de l’Organisation mondiale des douanes (Omd)....LIRE LA SUITE

Discours de Madame PAMBO BOUASSA Emilienne, Attachée douanière au Sénégal et expert en matière de CKR, lors de la cérémonie de cloture de l’l’Atelier National sur la Convention de Kyoto Révisée au Retaj Moroni Hotel

Monsieur le Ministre des Finances et du budget,
Monsieur le Ministre de l’intérieur,
Monsieur le Directeur général des Douanes.
Honorables invités, chers collègues...LIRE LA SUITE

Facilitation des échanges commerciaux: Fin à Moroni de l’atelier sur la Convention de Kyoto révisée

Les douanes comoriennes avaient sollicité une assistance technique de la part de l’Organisation mondiale des douanes (Omd) censée accompagner les douaniers comoriens à «appréhender l’architecture et le contenu de la Convention de Kyoto révisée» et à mieux maîtriser «les outils nécessaires» pour sa mise en œuvre dans le cadre du processus de facilitation des échanges et d’adhésion des Comores à l’Organisation mondiale du commerce (Omc)....LIRE LA SUITE