COMMUNIQUE : Communiqué sur la vente aux enchères du 08 Décembre 2018. SCDGD-UA : Les Comores assurent la présidence du Sous-Commité des Directeurs Généraux des Douanes de l'Union Africaine. Douanes : La 10eme réunion du sous-comité des Directeurs Généraux des douanes de l'Union Africaine avait lieu à Moroni du 17 au 21 septembre 2018.

Abou Raouf Afraitane, chef de la délégation des Comores / “Le pays progresse en matière d’intégration économique”

22-09-2018 11:31
Le chef du bureau d’origine a participé à presque toutes les réunions techniques des experts organisées ces dix dernières années. Il revient sur les grandes réformes engagées par les Comores sans omettre les défis que le pays doit relever pour être en phase avec la politique d’intégration économique.

Tous les pays du continent font des efforts, chacun à son niveau et avec ses moyens, pour suivre le train de la zone de libre-échange continentale en Afrique (Zlecaf). Il y a les réformes standards que les douanes du continent doivent suivre pour répondre aux exigences de l’heure. Aux Comores, malgré la lenteur, bien des réformes ont été engagées depuis 2007, année pendant laquelle, le pays a exprimé son intention d’intégrer l’organisation mondiale du commerce (Omc) et devenir membre à part entière du marché commun de l’Afrique orientale et australe (Comesa).


“Nous sommes passés du système Sydonia au système Sydonia++. Il y a eu des grands chantiers d’informatisation de tous nos systèmes d’information avec l’interconnexion qui nous permet d’assurer un meilleur parage des informations”, explique le chef de la Délégation des Comores au sein du Sous-comité, Abdou Raouf Afraitane.

Aujourd’hui, nous sommes dans le système Sydonia Word, c’est une avancée majeure car ce nouveau système nous offre la possibilité de dématérialiser des procédures de dédouanement”, dit-il.

“Le pays a quand même fait des progrès en matière d’intégration économique, nous sommes en avance côté informatisation, aujourd’hui les usagers peuvent dédouaner leurs marchandises en ligne, ce qui n’était pas le cas il y a dix ans. Il y a aussi la libéralisation du secteur des transports”.
Les pays du continent sont appelés à mettre en œuvre les engagements contenus dans le protocole de Kyoto révisé de 2005, la Déclaration d’Arusha sur les bonnes pratiques en douane et l’Accord sur la facilitation des échanges (Afe) inspirés de la volonté de l’Organisation mondiale des douanes d’accompagner les douanes du continent à se moderniser. M. Afraitane revient sur l’élaboration des mesures d’éthique et de l’adaptation de la législation comorienne aux textes des organisations régionales et internationales.


«Les Comores ont réalisé d’importants travaux d’harmonisation des textes. Notre code des douanes est adapté aux ambitions de presque toutes les organisations, les codes des impôts et des investissements ont été révisés et adaptés », ajoute Abdou Raouf Afraitane qui souligne que le pays a également engagé des plans de formation à tous les niveaux pour améliorer les compétences des ressources humaines. “C’est un processus long qui exigera des réformes régulières et continues, tous les pays font leurs réformes propres mais il y a des obligations partagées”, dit-il, expliquant que le pays a mis en place des structures recommandées comme la Cellule d’analyse des risques sur la corruption ou encore le Comité sur la facilitation des échanges.  


Pour autant, l’Union des Comores, au vu de sa taille économique et de son insularité, doit contourner des obstacles pour créer les conditions d’une vraie intégration. “Nous devons poursuivre le plan de mobilisation des infrastructures de base, les routes, les aéroports, les ports”, rappelle-t-il, regrettant une capacité toujours limitée de l’offre touristique. “Comment intéresser les gens pour venir chez nous ? Quelles activités à mettre en place pour intéresser les touristes et les investisseurs ? Que faut-il faire pour disposer d’infrastructures hôtelières suffisantes et répondant aux normes internationales ? Comment produire et exporter nos produits ? Comment réduire les coûts du fret ? Et que faire pour un système de santé fiable ?”, s’est interrogé Abdou Raouf Afraitane montrant que ce sont des questions à régler


Abou Raouf Afraitane, chef de la délégation des Comores / “Le pays progresse en matière d’intégration économique”





AUTRES ACTUALITES

Discours de Madame NATHALY INOUSSA, parlant au nom des participants, lors de la cérémonie de fermeture de l’Atelier de formation sur le Leadership et perfectionnement du 14 décembre 2018 AU Golden TulipHotel

Monsieur le Secrétaire Général du Ministre des finances et du budget,
Monsieur le Directeur général adjoint des douanes
Madame, Monsieur les experts,
Distingués invités,
Chers collègues,
Mesdames et Messieurs,
...LIRE LA SUITE

Douanes comoriennes / Le Sydonia World bientôt opérationnel

La direction des douanes comoriennes, a organisée hier une cérémonie de clôture du projet de la migration vers le Sydonia World. Ce projet s’inscrit dans le cadre des programmes d’appui à l’intégration régionale du COMESA financé par l’Union Européenne à hauteur de 650 millions d’euros pour une durée de 17 mois....LIRE LA SUITE

Communiqué sur la vente aux enchères du 08 Décembre 2018

Il sera procédé par l’entremise des ministères de maitre MOHAHMED KOLE huissier de justice de Moroni, une vente aux enchères publique, qui se tiendra le samedi 8 Décembre 2018 à partir de 09h00 dans la salle de l’Autorité Portuaire des Comores (APC) suivant le calendrier Ci-après :

...LIRE LA SUITE