26 Janvier 2019 : Célébration de la Journée Internationale de la Douane 15 - 16 Février 2019 à Moroni : Réunion du bureau du sous comité de directeurs Généraux des Douanes de l'Union Africaine 18-22 Février 2019 : Atelier de sensibilisation sur la Convention de Kyoto Révisée 28 Février 2019 à Moroni : Atelier de sensibilisation sur la ZLECA 05 Mars 2019 : Atelier de sensibilisation sur la lutte contre la corruption

Convention de Kyoto révisée (Ckr) Les Comores appelées à déposer l’instrument de ratification en juin prochain

25-02-2019 12:15
Le séminaire de formation sur les grands principes de la Convention de Kyoto révisée a été clôturé, vendredi 22 février à Moroni, par le ministre des Finances et du Budget, Saïd Ali Saïd Chayhane, en présence des cadres douaniers et deux experts de l’Organisation mondiale des douanes (Omd).

L’Union des Comores devrait batailler pour déposer, en juin prochain, à Bruxelles, à l’occasion du Conseil de l’Organisation mondiale des douanes (Omd), l’instrument d’adhesion à la Convention de Kyoto révisée (Ckr). C’est le vœu formulé par les experts de cette institution au cours de la cérémonie de clôture du séminaire de cinq jours, dédié aux grands principes de la Ckr et la portée de celle-ci sur la facilitation des échanges inter et intra-africain. «On peut croire que le gouvernement comorien déposera l’instrument au mois de juin à l’occasion du conseil de l’Omd», a indiqué Mme Emilienne Pambo Bouassa au nom de l’Omd, se félicitant «des échanges fructueux» avec la partie comorienne sur l’harmonisation des régimes douaniers et autres textes afférents.

Les douaniers comoriens, assistés des experts de l’Omd, ont été initiés sur les démarches à suivre pour élaborer les instruments nécessaires à la mise en œuvre des accords et conventions sur la facilitation des échanges. Ensemble, ils évaluaient les avancées enregistrées par le pays par rapport notamment à l’annexe générale de ladite convention qui recommande un nombre important de textes règlementaires à mettre en vigueur, des outils et les mécanismes à mettre en place, conditions préalables à toute éventuelle adhésion à cette Convention phare, ratifiée aujourd’hui par 117 pays dont plus d’une vingtaine en Afrique.

Selon Mme Radjab Djamila, responsable de la coopération à la direction générale des douanes, les Comores ont certes accusé un retard en la matière mais le rythme soutenu des travaux engagés ces deux dernières années laissent de bon augure.

Elle a fait savoir que «31 dispositions sont couvertes partiellement par la législation nationale, soit 25%» de l’ensemble des dispositions contenues dans la Ckr, soulignant cependant que «14 dispositions ne sont pas conformes» aux exigences de l’Omd fixées par la convention. Elle a annoncé à l’assistance que «18 arrêtés, déjà élaborés, vont compléter les autres dispositions existantes» et permettront ainsi au pays de faire un grand pas dans le processus de réduction des écarts qui existent actuellement entre l’annexe générale, les annexes spécifiques et la législation nationale. «La ratification nécessite l’adhésion de pays membres à l’annexe général. Le comité technique va continuer les travaux sur les annexes spécifiques après étude comparative», a-t-elle informé. La Convention de Kyoto révisée est l’un des instruments élaborés par l’Organisation mondiale des douanes (Omd) visant à accompagner les pays à mieux intégrer le processus des échanges commerciaux à travers le monde. Elle contient des dispositions et des normes à respecter en lien avec l’Accord sur la facilitation des échanges (Afe).

Sa ratification est un préalable à l’adhésion d’un pays à l’Organisation mondiale du commerce (Omc). Après avoir affiché l’intention en avril 2007, déposé le mémorandum d’adhésion en juillet 2012 et franchi certaines étapes, les Comores, avec un statut d’observateur de l’Omc, devrait ratifier cette convention de Kyoto révisée pour rassurer le club des pays membres de l’Organisation et devenir un membre à part entière. Le directeur général des douanes s’est montré satisfait des progrès enregistrés en matière de réformes qui ouvrent la voie à l’adhésion du pays dans de nombreux instruments internationaux.

Souef Kamalidini a annoncé «un plan d’action» à mettre en œuvre pour poursuivre la dynamique engagée et répondre aux attentes et aux conditionnalités de l’Omd pour que «les Comores déposent l’instrument d’adhésion dans les délais» comme l’a sollicité l’un des experts.

Au nom du gouvernement, le ministre des Finances a pris l’engagement d’accompagner l’administration des douanes à satisfaire les conditions préalables à l’adhésion à cet instrument, qualifiant le séminaire de «hautement stratégique» pour un pays qui a décidé de «s’ouvrir aux autres», en allusion à la politique d’intégration économique dont les Comores sont parties prenantes. Saïd Ali Saïd Chayhane n’a pas manqué de faire le lien entre la facilitation des échanges et la réduction de la pauvreté dans les pays en développement.

«Nous nous sommes engagés à intégrer la Zone de libre-échange continentale, la Zlecaf et se conformer à tous les instruments comme la Ckr et l’accord sur la facilitation des échanges. Nous espérons que le travail technique qui doit compléter le travail déjà engagé se poursuivra pour être au rendez-vous avec l’Omd», a-til souligné, remerciant le gouvernement finlandais pour son apport financier et l’Omd pour son appui constant visant à mettre les douanes comoriennes aux normes internationales.

A.S.Kemba



AUTRES ACTUALITES

Publication d’un bulletin de la Présidence comorienne du Sous-comité des Directeurs généraux des douanes de l’Union africaine

Le premier numéro du bulletin d’informations bilingue (Français-Anglais) sur la présidence comorienne du Sous-comité des Directeurs généraux des douanes de l’Union africaine (Scdgdua) a été publié officiellement ce vendredi 5 juillet à Moroni. En huit pages, et tous les 15 jours, (pendant 4 mois), la douane comorienne va rendre compte des activités de son mandat à la tête du Scdgdua qui prendra fin en septembre 2019....LIRE LA SUITE

Cyclone Kenneth : Une mission du Fmi à Moroni pour évaluer les besoins du secteur public et privé

Les experts internationaux rencontrent depuis lundi 10 juin les responsables des administrations publiques et des acteurs du secteur privé en vue de récolter les informations nécessaires quant à l’élaboration d’un plan d’assistance d’urgence au profit de l’Union des Comores dans le cadre d’un programme dit de Facilité de crédit rapide (Fcr)....LIRE LA SUITE

Vœux de l’Aid EL-fitr

La Direction Générale et l’ensemble du Personnel des Services des Douanes de l’Union des Comores vous présentent leurs Voeux de santé, bonheur et de réussite à l’occasion de la fête de l’Aid El-fitr 1440 (H)....LIRE LA SUITE

La douane comorienne se félicite de l’inauguration du stade omnisport de Malouzini

La Direction Générale des Douanes (DGD) se félicite de l’inauguration populaire, du Stade omnisports de Malouzini à l’occasion de l’investiture du nouveau chef de l’Etat, SE Azali Assoumani....LIRE LA SUITE

Les Comores conservent le prix de la communication pour la deuxième année consécutive.

Rappel : En mai 2018, Le Directeur Général des Douanes souef kamalidini a été distingué par l’Organisation Mondiale des Douanes -Régionale en reconnaissance de son soutien exemplaire et du respect des procédures et des standards internationaux en matière des douanes et de son engagement et sa cohérence en matière de communication en temps opportun au service de l’Organisation Mondiale des Douanes (OMD) pour la région d’Afrique australe et orientale....LIRE LA SUITE

Les Comores abritent l'atelier Groupe de travail technique de l’Union africaine

Plus d’une vingtaine de délégués et représentants des douanes d’Afrique de l’Ouest et Centrale partagent leurs expériences sur les services externalisés en douane, communément appelé « inspection avant expédition » (Pre-Shipment), confiés à des sociétés privées. Le but de l’atelier est d’accompagner ces administrations douanières africaines à abandonner ce système mis en place pour la première fois en 1963 en République démocratique du Congo (Ex-Zaïre). L’atelier a été ouvert par le président en exercice du Sous-comité des Directeurs généraux des douanes de l’Union africaine (Scdgdua), Souef Kamalidini....LIRE LA SUITE