26 Janvier 2019 : Célébration de la Journée Internationale de la Douane 15 - 16 Février 2019 à Moroni : Réunion du bureau du sous comité de directeurs Généraux des Douanes de l'Union Africaine 18-22 Février 2019 : Atelier de sensibilisation sur la Convention de Kyoto Révisée 28 Février 2019 à Moroni : Atelier de sensibilisation sur la ZLECA 05 Mars 2019 : Atelier de sensibilisation sur la lutte contre la corruption

Facilitation des échanges commerciaux: Fin à Moroni de l’atelier sur la Convention de Kyoto révisée

22-02-2019 02:24
Les douanes comoriennes avaient sollicité une assistance technique de la part de l’Organisation mondiale des douanes (Omd) censée accompagner les douaniers comoriens à «appréhender l’architecture et le contenu de la Convention de Kyoto révisée» et à mieux maîtriser «les outils nécessaires» pour sa mise en œuvre dans le cadre du processus de facilitation des échanges et d’adhésion des Comores à l’Organisation mondiale du commerce (Omc).

L’atelier de formation sur la Convention de Kyoto révisée prend fin aujourd’hui à Moroni , après cinq jours de travaux animés par des experts dépêchés à Moroni par l’Organisation mondiale des douanes (Omd), Samson Bilangna et Mme Emilienne Pambo Bouassa.

Organisée par la direction générale avec l’appui technique de l’Omd et sous financement de la Finlande, cette rencontre entre dans le cadre de la politique de renforcement des capacités «des cadres des douanes comoriennes à la maîtrise des instruments internationaux consacrés à la facilitation des échanges», d’après une note d’information distribuée à la presse. L’atelier avait ainsi pour objet de préparer les douaniers comoriens à mieux comprendre les grands principes de cette Convention de Kyoto révisée, considérée comme une des composantes essentielles du système commercial multilatéral.

Dans son mot d’ouverture, le directeur général des douanes, Souef Kamalidini, a tenu à rappeler aux participants les atouts et les objectifs majeurs de la Convention de Kyoto révisée et les méthodes spécifiques de travail qui permettront au pays de mieux réussir son adhésion à l’Omc. Il s’agit, selon lui, de «comprendre ce que veut dire la Ckr, assimiler le processus de l’adhésion à l’Omc, et surtout faire une analyse comparative des dispositions de la convention par rapport à notre législation actuelle aux Comores».

Les douanes comoriennes avaient sollicité une assistance technique de la part de l’Organisation mondiale des douanes (Omd), censée accompagner les douaniers comoriens à «appréhender l’architecture et le contenu de la Convention de Kyoto révisée» et à mieux maîtriser «les outils nécessaires» pour sa mise en œuvre dans le cadre du processus de facilitation des échanges et d’adhésion des Comores à l’Organisation mondiale du commerce (Omc).

La Convention harmonise les régimes douaniers et simplifie le commerce. «Le commerce est simplifié, le monde est devenu un gros village aujourd’hui grâce à la Convention de Kyoto révisée», a souligné le chef du service des renseignements et d’analyses de risque à la direction générale de douanes, Youssouf Soilihi Abdallah. «Il faut que les cadres douaniers soient préparés à mieux participer à l’élaboration des normes futures en rapport avec la Convention et à savoir les termes standards dans les négociations commerciales au sein de l’Organisation mondiale du commerce (Omc)», a-t-il ajouté.

Les Comores ont engagé, depuis 2007, un processus d’adhésion à l’Organisation mondiale du commerce (Omc). De nombreuses étapes avaient été franchies. Encore faut-il que les techniciens impliqués dans le processus et les douaniers s’approprient des outils relatifs à la facilitation des échanges comme la Convention de Kyoto révisée ou l’Accord sur la facilitation des échanges (Afe). «Cet atelier permettra à la douane comorienne de mieux s’aligner à ce processus», d’après Samson Bilangna, administrateur technique principal à la direction du contrôle et de facilitation de l’Omd.

Les experts, eux, ont insisté sur la nécessité de maîtriser les outils relatifs à la facilitation des échanges et accompagner l’administration des douanes à mieux comprendre les normes à mettre en place dans le cadre de cette adhésion à l’Omc. «Nous allons lancer une sensibilisation sur les pratiques modernes en matière de douanes, nous échangerons sur la mise en œuvre, la procédure d’adhésion et sur la maîtrise des instruments internationaux consacrés à la facilitation des échanges», a déclaré l’un des experts de l’Omd.

Azali Soilihi/A.S.K



Source: Al-watwan n° 3614 - 3622 du Vendredi 22 Février 2019



AUTRES ACTUALITES

RÉUNION DES EXPERTS: 11ème réunion ordinaire du Sous-Comité des Directeurs Généraux des Douanes de l'UA, du 16 au 18 septembre 2019, Kampala, Ouganda.

La réunion a été officiellement ouverte par M. Dicksons Kateshumbwa, président du Conseil de l’OMD et commissaire aux douanes de l’Administration fiscale ougandaise, qui a souligné l’importance de la Zone de Libre Echange du Continent Africaine (ZLECAF) en tant que changeur de jeu pour le développement du continent et le rôle central joué par la douane dans sa mise en œuvre....LIRE LA SUITE

Douanes comoriennes/Vœux de nouvel an musulman : Le ministre des Finances transmet les messages de félicitation du président à l’administration douanière

Au cours d’une cérémonie dite «de levée de drapeau», organisée hier au centre douanier de Moroni-Port, Saïd Ali Saïd Chayhane a réitéré la poursuite des mesures de réformes engagées par la direction générale et demande à celle-ci à ne laisser aucune marge d’impunité à toute forme d’indiscipline....LIRE LA SUITE

Communiqué sur la vente aux enchères du 5 septembre 2019

La Direction Générale des Douanes porte à la connaissance du public qu’une vente aux enchères aura lieu au centre douanier de Moroni port le jeudi 5 septembre 2019 sous l’entremise de maitre Mohamed Kole (huissier de la douane) à partir de 9h 00 dans la salle de l’autorité portuaire des Comores (APC)....LIRE LA SUITE

LUTTE ANTI-CORRUPTION : Douane et Fisc se lancent dans la bataille contre le fléau

La direction générale des douanes avec l’Administration Générale des Impôts et des Domaines (AGID) a organisé un atelier national de deux jours consacré à la lutte contre la corruption en milieu douanier et fiscal. Lors de la cérémonie d’ouverture vendredi dernier, le chef de l’État a promis des mesures sévères à l’encontre des contrevenants à la loi...LIRE LA SUITE

Saïd Ali Saïd Chayhane : "Les mesures de lutte contre la corruption apportent leurs fruits"

Le ministre des Finances fait allusion à la rigueur ayant permis à l’Etat de dégager une marge importante de ressources orientées, aujourd’hui, vers des investissements publics comme le financement sur fonds propres des scrutins électoraux, des chantiers des voiries urbaines et des routes secondaires....LIRE LA SUITE

Corruption en milieu douanier et fiscal : Le chef de l’Etat appelle à l’application stricte de la loi

«Je vous le redis, l’Etat poursuivra sa traque contre la corruption. Il intensifiera son action parce que lutter contre la corruption, c’est agir chaque jour. Les structures dédiées doivent se remobiliser», a rappelé le chef de l’Etat. «Le contrôle administratif doit être permanent. La sanction administrative et pénale doit intervenir rapidement pour en finir avec la perception d’un sentiment d’impunité», a souligné Azali Assoumani dans son discours d’ouverture de l’atelier national contre la corruption organisé à Moroni les 23 et 24 août à Moroni....LIRE LA SUITE