30 Janvier 2020 : Célébration de la Journée Internationale de la Douane 2020 05 - 07 Février 2020 : Visite des marchandises concernant la vente aux enchères prévue le 08 Février 2020 08 Février 2020 : Vente aux enchères au centre douanier de Moroni port, sous l’entremise de maitre Mohamed Kole (huissier de la douane) à partir de 9h 00 dans la salle de l’autorité portuaire des Comores (APC)

Facilitation des échanges commerciaux: Fin à Moroni de l’atelier sur la Convention de Kyoto révisée

22-02-2019 02:24
Les douanes comoriennes avaient sollicité une assistance technique de la part de l’Organisation mondiale des douanes (Omd) censée accompagner les douaniers comoriens à «appréhender l’architecture et le contenu de la Convention de Kyoto révisée» et à mieux maîtriser «les outils nécessaires» pour sa mise en œuvre dans le cadre du processus de facilitation des échanges et d’adhésion des Comores à l’Organisation mondiale du commerce (Omc).

L’atelier de formation sur la Convention de Kyoto révisée prend fin aujourd’hui à Moroni , après cinq jours de travaux animés par des experts dépêchés à Moroni par l’Organisation mondiale des douanes (Omd), Samson Bilangna et Mme Emilienne Pambo Bouassa.

Organisée par la direction générale avec l’appui technique de l’Omd et sous financement de la Finlande, cette rencontre entre dans le cadre de la politique de renforcement des capacités «des cadres des douanes comoriennes à la maîtrise des instruments internationaux consacrés à la facilitation des échanges», d’après une note d’information distribuée à la presse. L’atelier avait ainsi pour objet de préparer les douaniers comoriens à mieux comprendre les grands principes de cette Convention de Kyoto révisée, considérée comme une des composantes essentielles du système commercial multilatéral.

Dans son mot d’ouverture, le directeur général des douanes, Souef Kamalidini, a tenu à rappeler aux participants les atouts et les objectifs majeurs de la Convention de Kyoto révisée et les méthodes spécifiques de travail qui permettront au pays de mieux réussir son adhésion à l’Omc. Il s’agit, selon lui, de «comprendre ce que veut dire la Ckr, assimiler le processus de l’adhésion à l’Omc, et surtout faire une analyse comparative des dispositions de la convention par rapport à notre législation actuelle aux Comores».

Les douanes comoriennes avaient sollicité une assistance technique de la part de l’Organisation mondiale des douanes (Omd), censée accompagner les douaniers comoriens à «appréhender l’architecture et le contenu de la Convention de Kyoto révisée» et à mieux maîtriser «les outils nécessaires» pour sa mise en œuvre dans le cadre du processus de facilitation des échanges et d’adhésion des Comores à l’Organisation mondiale du commerce (Omc).

La Convention harmonise les régimes douaniers et simplifie le commerce. «Le commerce est simplifié, le monde est devenu un gros village aujourd’hui grâce à la Convention de Kyoto révisée», a souligné le chef du service des renseignements et d’analyses de risque à la direction générale de douanes, Youssouf Soilihi Abdallah. «Il faut que les cadres douaniers soient préparés à mieux participer à l’élaboration des normes futures en rapport avec la Convention et à savoir les termes standards dans les négociations commerciales au sein de l’Organisation mondiale du commerce (Omc)», a-t-il ajouté.

Les Comores ont engagé, depuis 2007, un processus d’adhésion à l’Organisation mondiale du commerce (Omc). De nombreuses étapes avaient été franchies. Encore faut-il que les techniciens impliqués dans le processus et les douaniers s’approprient des outils relatifs à la facilitation des échanges comme la Convention de Kyoto révisée ou l’Accord sur la facilitation des échanges (Afe). «Cet atelier permettra à la douane comorienne de mieux s’aligner à ce processus», d’après Samson Bilangna, administrateur technique principal à la direction du contrôle et de facilitation de l’Omd.

Les experts, eux, ont insisté sur la nécessité de maîtriser les outils relatifs à la facilitation des échanges et accompagner l’administration des douanes à mieux comprendre les normes à mettre en place dans le cadre de cette adhésion à l’Omc. «Nous allons lancer une sensibilisation sur les pratiques modernes en matière de douanes, nous échangerons sur la mise en œuvre, la procédure d’adhésion et sur la maîtrise des instruments internationaux consacrés à la facilitation des échanges», a déclaré l’un des experts de l’Omd.

Azali Soilihi/A.S.K



Source: Al-watwan n° 3614 - 3622 du Vendredi 22 Février 2019



AUTRES ACTUALITES

MEILLEURS VŒUX DE L’AID ELFITR 1441

Le Directeur Général des Douanes et l’ensemble du Personnel de l’Administration Générale des Douanes vous présentent leurs vœux de bonheur, de santé et de réussite à l’occasion de l’Aid Elfitr 1441 (H) / 2020 (G)....LIRE LA SUITE

RAMADAN MUBARAK

Le Directeur Général et l’ensemble du personnel des services des douanes vous souhaitent un Ramadan béni et paisible.
Le mois de Ramadan constitue un moment privilégié de prière, de recueillement, de partage et de tolérance....LIRE LA SUITE

COVID-19/MESURES D’ACCOMPAGNEMENT: Une première évaluation jugée ‘‘satisfaisante’’ par les autorités douanières

Mesures barrières, facilitation des opérations de dédouanement des marchandises, respect de la mesure d’abattement de 30%, protection des agents, le directeur général des douanes, Souef Kamalidini, a rencontré les douaniers au centre Mutsamudu-Port et des responsables de l’organisation Ankiba, le principal groupement d’opérateurs économiques de l’île de Ndzuani pour une première évaluation des mesures d’accompagnement annoncées par le chef de l’Etat....LIRE LA SUITE

1er trimestre 2020 : l’Administration Générale des Douanes a dépassé les objectifs assignés par le ministère des finances, du budget et du secteur bancaire

Au titre des recettes douanières du 1er trimestre 2020, l’Administration des Douanes a consolidé et amélioré la collecte des recettes avec un taux de 105.54 % de réalisation sur les prévisions soit un montant de 5 milliards 433 millions de francs. Ce montant n’inclut pas les recettes douanières réalisées dans le cadre des taxes uniques perçues sur les produits pétroliers et le riz ordinaire qui s’élèvent à 1 milliard 563 millions de francs et qui ramènent le montant total des droits et taxes à 6 milliards 996 millions....LIRE LA SUITE

Communiqué sur la vente aux enchères du 18 Avril 2020

La Direction Générale des Douanes porte à la connaissance du public qu’une vente aux enchères aura lieu au centre douanier de Moroni port le samedi 18 Avril 2020 sous l’entremise de maitre Mohamed Kole (huissier de la douane) à partir de 9h 00 dans la salle de l’autorité portuaire des Comores (APC)....LIRE LA SUITE

COVID19 : DES MESURES PREVENTIVES POUR LE PERSONNEL DE L’ADMINISTRATION GENERALE DES DOUANES.

L’épidémie liée au coronavirus continue de se propager dans le monde entier et pour éviter les risques de contagion aux Comores , et surtout aux douaniers qui sont des potentiels vecteurs pour la propagation de la pandémie , vu leurs proximités aux frontières et le contact direct avec les gens qui embarquent et débarquent du territoire , Le Directeur Général des Douanes a pris de mesures préventives pour garantir une meilleure protection non seulement à son Personnel mais aussi pour ses partenaires directs et à l’ensemble des usagers....LIRE LA SUITE