26 Janvier 2019 : Célébration de la Journée Internationale de la Douane 15 - 16 Février 2019 à Moroni : Réunion du bureau du sous comité de directeurs Généraux des Douanes de l'Union Africaine 18-22 Février 2019 : Atelier de sensibilisation sur la Convention de Kyoto Révisée 28 Février 2019 à Moroni : Atelier de sensibilisation sur la ZLECA 05 Mars 2019 : Atelier de sensibilisation sur la lutte contre la corruption

Journée internationale des douanes / Azali Assoumani : «Il faut aller au-delà de vos objectifs»

29-01-2019 10:13
«En plus de vos missions de facilitation des échanges, de sécurité et de protection de nos frontières, vous devez imaginer des solutions nouvelles pour aider les entreprises comoriennes à se développer, accompagner les hommes d’affaires et sensibiliser les citoyens à comprendre que ce sont les taxes et les impôts qui permettent à un pays de répondre aux besoins de sa population».

Le chef de l’Etat a appelé, lundi, les douanes comoriennes à poursuivre les mesures de rigueur engagées et à devenir le pilier de l’indépendance économique du pays. Le président s’exprimait à l’Hôtel Retaj, à l’occasion de la journée internationale des douanes placée, en 2019, sous la thématique, «des frontières Smart pour des échanges commerciaux fluides et le mouvement sans entrave des personnes et des marchandises».
Azali Assoumani a concentré son message sur les missions économiques de la douane en demandant à celle-ci de devenir ainsi la véritable locomotive du développement et de l’Emergence du pays. «En plus de vos missions de facilitation des échanges, de sécurité et de protection de nos frontières, vous devez imaginer des solutions nouvelles pour aider les entreprises comoriennes à se développer», a-t-il souligné, demandant à son ministre des Finances à prendre des mesures spécifiques pour accompagner les hommes d’affaires du pays dans leurs entreprises.
Les douanes comoriennes ont engagé de nombreuses réformes à tous les niveaux, comme l’a rappelé son directeur général dans son mot d’ouverture de la cérémonie. L’assistance a suivi deux projections video qui relataient les actions engagées et les performances enregistrées ces dernières années en matière de renforcement des capacités des agents et de mobilisation des recettes. La coopération douanière a été renforcée, les services ont été modernisés avec la dématérialisation des procédures de dédouanement et la mise en place d’un système d’interconnexion ultra moderne qui permet de suivre en temps réels les activités de tous les centres douaniers.
«Je sais que vous faites un travail formidable mais il faut aller au-delà de vos objectifs», a mentionné le président dans son discours en langue nationale à l’endroit du ministre Saïd Ali Saïd Chayhane et de Kamalidini Souef, directeur général des douanes. «Le pays regorge des potentialités, il y a des produits locaux à transformer et des initiatives entrepreneuriales à soutenir. La question que vous devez vous posez aujourd’hui est comment faire pour disposer d’un tissu économique viable au service de la richesse nationale», a souligné le président, rappelant que la fierté d’un pays dépend de sa capacité à pouvoir se prendre en charge.

Un tissu économique viable

Le président est revenu sur les efforts intérieurs de mobilisation de ressources pour financer des chantiers d’infrastructures ou soutenir des initiatives d’intérêt public comme la stabilisation de l’énergie, les voiries urbaines ou le chantier du futur centre hospitalier universitaire (Chu) El-Maarouf. Azali Assoumani a fait remarquer qu’ailleurs, les citoyens descendent dans la rue pour s’opposer à la hausse du prix du carburant, allusion faite au mouvement des gilets jaunes en France. «Ici, aux Comores, nous avons procédé à une baisse du carburant», a-t-il souligné avec fierté.
«Le défi qui est le vôtre aujourd’hui est de sensibiliser le Comorien à mieux saisir la portée de vos missions. Il faut accompagner les hommes d’affaires et tous les opérateurs économiques de ce pays.Il faut sensibiliser les citoyens pour qu’ils comprennent que ce sont les taxes et les impôts qui permettent à un pays de répondre aux besoins de sa population», a-t-il insisté.

La paix d’abord

Le ministre des Finances, au cœur de la nouvelle dynamique du gouvernement à soutenir l’économie nationale, a annoncé des mesures déjà en vigueur visant à accompagner les opérateurs économiques locaux.
Il citera la baisse des taxes et taux appliqués sur certains produits importés comme les bois, les chevrons, le riz de luxe ou la farine (lire encadré). «En plus des retombées économiques attendues dont l’émergence d’un tissu économique national pour satisfaire la demande intérieure et éventuellement l’exportation», a dit Saïd Ali Saïd Chayhane avant de précisera : «il s’agit pour nous d’encourager les opérateurs nationaux et internationaux, que nous sollicitons de tout cœur à s’installer aux Comores, pour faire de notre pays une plateforme régionale de conquête des marchés africains et internationaux».
Malgré le contexte, le chef de l’Etat s’est abstenu de parler de politique, expliquant que le moment de confrontations des idées viendra. Mais Azali Assoumani n’a pas omis, à la veille des scrutins électoraux, d’appeler les politiques à enseigner la paix quelles que soient leurs positions. «Chacun peut défendre ses positions mais nous avons un dénominateur commun : la paix. Rien ne peut se faire sans la paix, c’est une préalable à toute nos ambitions», a-t-il souligné, demandant à chacun de jouer le rôle qui est le sien, en référence aux politiques, aux notables et aux religieux pendant la future campagne électorale.

Source: Journée internationale des douanes / Azali Assoumani : «Il faut aller au-delà de vos objectifs»



AUTRES ACTUALITES

Meilleurs vœux de l’Aïd El-Kabîr 1440 (H)

Le Directeur Général des Douanes et l’ensemble du personnel de la douane vous présentent leurs vœux de bonheur, santé et de réussite à l’occasion de la commémoration de la fête de l’Aïd El-Kabîr 1440 (H)....LIRE LA SUITE

Environnement/ Interdiction du plastique : Plus de mille cartons saisis par la Brigade des douanes

Cette guerre contre les plastiques a été lancée depuis fin 2018 aux fins de protéger l’environnement après l’adoption de la loi N°17- 011/AU, portant «interdiction de la production, l’importation, la commercialisation et la distribution des emballages et sachets en plastique non biodégradables», d’après le chef du centre douanier de Moroni-Port, Nassuri Ibrahim. Il s’agit, d’après le fonctionnaire, de faire respecter la loi et de s’aligner aux efforts de la communauté scientifique internationale dans le combat pour la sauvegarde de l’environnement....LIRE LA SUITE

Trafic de véhicules : Vers une coopération renforcée entre la douane comorienne et Interpol

Une délégation de la police internationale a séjourné à Moroni ces derniers jours dans le cadre d’une mission d’information sur le vol et le trafic de véhicules. Les responsables des deux structures ont jugé opportun de poursuivre les discussions devant aboutir à la mise en place des mécanismes modernes de lutte contre le fléau, devenu un véritable casse-tête pour de nombreuses administrations douanières....LIRE LA SUITE

Douanes comoriennes : les recettes du 1er semestre 2019

La Direction centrale des recettes a rendu public les résultats du 1er semestre 2019. Les comptes consolidés résumés font état de neuf milliards sept cent dix millions francs (9 milliards ,710 millions KMF), soit 83,12% des prévisions. Ce montant ne tient pas compte des recettes douanières perçus dans le cadre des droits et taxes uniques, relatifs aux produits pétroliers et au riz ordinaire....LIRE LA SUITE

Publication d’un bulletin de la Présidence comorienne du Sous-comité des Directeurs généraux des douanes de l’Union africaine

Le premier numéro du bulletin d’informations bilingue (Français-Anglais) sur la présidence comorienne du Sous-comité des Directeurs généraux des douanes de l’Union africaine (Scdgdua) a été publié officiellement ce vendredi 5 juillet à Moroni. En huit pages, et tous les 15 jours, (pendant 4 mois), la douane comorienne va rendre compte des activités de son mandat à la tête du Scdgdua qui prendra fin en septembre 2019....LIRE LA SUITE

Cyclone Kenneth : Une mission du Fmi à Moroni pour évaluer les besoins du secteur public et privé

Les experts internationaux rencontrent depuis lundi 10 juin les responsables des administrations publiques et des acteurs du secteur privé en vue de récolter les informations nécessaires quant à l’élaboration d’un plan d’assistance d’urgence au profit de l’Union des Comores dans le cadre d’un programme dit de Facilité de crédit rapide (Fcr)....LIRE LA SUITE