26 Janvier 2019 : Célébration de la Journée Internationale de la Douane 15 - 16 Février 2019 à Moroni : Réunion du bureau du sous comité de directeurs Généraux des Douanes de l'Union Africaine 18-22 Février 2019 : Atelier de sensibilisation sur la Convention de Kyoto Révisée 28 Février 2019 à Moroni : Atelier de sensibilisation sur la ZLECA 05 Mars 2019 : Atelier de sensibilisation sur la lutte contre la corruption

Journée internationale des douanes / Azali Assoumani : «Il faut aller au-delà de vos objectifs»

29-01-2019 10:13
«En plus de vos missions de facilitation des échanges, de sécurité et de protection de nos frontières, vous devez imaginer des solutions nouvelles pour aider les entreprises comoriennes à se développer, accompagner les hommes d’affaires et sensibiliser les citoyens à comprendre que ce sont les taxes et les impôts qui permettent à un pays de répondre aux besoins de sa population».

Le chef de l’Etat a appelé, lundi, les douanes comoriennes à poursuivre les mesures de rigueur engagées et à devenir le pilier de l’indépendance économique du pays. Le président s’exprimait à l’Hôtel Retaj, à l’occasion de la journée internationale des douanes placée, en 2019, sous la thématique, «des frontières Smart pour des échanges commerciaux fluides et le mouvement sans entrave des personnes et des marchandises».
Azali Assoumani a concentré son message sur les missions économiques de la douane en demandant à celle-ci de devenir ainsi la véritable locomotive du développement et de l’Emergence du pays. «En plus de vos missions de facilitation des échanges, de sécurité et de protection de nos frontières, vous devez imaginer des solutions nouvelles pour aider les entreprises comoriennes à se développer», a-t-il souligné, demandant à son ministre des Finances à prendre des mesures spécifiques pour accompagner les hommes d’affaires du pays dans leurs entreprises.
Les douanes comoriennes ont engagé de nombreuses réformes à tous les niveaux, comme l’a rappelé son directeur général dans son mot d’ouverture de la cérémonie. L’assistance a suivi deux projections video qui relataient les actions engagées et les performances enregistrées ces dernières années en matière de renforcement des capacités des agents et de mobilisation des recettes. La coopération douanière a été renforcée, les services ont été modernisés avec la dématérialisation des procédures de dédouanement et la mise en place d’un système d’interconnexion ultra moderne qui permet de suivre en temps réels les activités de tous les centres douaniers.
«Je sais que vous faites un travail formidable mais il faut aller au-delà de vos objectifs», a mentionné le président dans son discours en langue nationale à l’endroit du ministre Saïd Ali Saïd Chayhane et de Kamalidini Souef, directeur général des douanes. «Le pays regorge des potentialités, il y a des produits locaux à transformer et des initiatives entrepreneuriales à soutenir. La question que vous devez vous posez aujourd’hui est comment faire pour disposer d’un tissu économique viable au service de la richesse nationale», a souligné le président, rappelant que la fierté d’un pays dépend de sa capacité à pouvoir se prendre en charge.

Un tissu économique viable

Le président est revenu sur les efforts intérieurs de mobilisation de ressources pour financer des chantiers d’infrastructures ou soutenir des initiatives d’intérêt public comme la stabilisation de l’énergie, les voiries urbaines ou le chantier du futur centre hospitalier universitaire (Chu) El-Maarouf. Azali Assoumani a fait remarquer qu’ailleurs, les citoyens descendent dans la rue pour s’opposer à la hausse du prix du carburant, allusion faite au mouvement des gilets jaunes en France. «Ici, aux Comores, nous avons procédé à une baisse du carburant», a-t-il souligné avec fierté.
«Le défi qui est le vôtre aujourd’hui est de sensibiliser le Comorien à mieux saisir la portée de vos missions. Il faut accompagner les hommes d’affaires et tous les opérateurs économiques de ce pays.Il faut sensibiliser les citoyens pour qu’ils comprennent que ce sont les taxes et les impôts qui permettent à un pays de répondre aux besoins de sa population», a-t-il insisté.

La paix d’abord

Le ministre des Finances, au cœur de la nouvelle dynamique du gouvernement à soutenir l’économie nationale, a annoncé des mesures déjà en vigueur visant à accompagner les opérateurs économiques locaux.
Il citera la baisse des taxes et taux appliqués sur certains produits importés comme les bois, les chevrons, le riz de luxe ou la farine (lire encadré). «En plus des retombées économiques attendues dont l’émergence d’un tissu économique national pour satisfaire la demande intérieure et éventuellement l’exportation», a dit Saïd Ali Saïd Chayhane avant de précisera : «il s’agit pour nous d’encourager les opérateurs nationaux et internationaux, que nous sollicitons de tout cœur à s’installer aux Comores, pour faire de notre pays une plateforme régionale de conquête des marchés africains et internationaux».
Malgré le contexte, le chef de l’Etat s’est abstenu de parler de politique, expliquant que le moment de confrontations des idées viendra. Mais Azali Assoumani n’a pas omis, à la veille des scrutins électoraux, d’appeler les politiques à enseigner la paix quelles que soient leurs positions. «Chacun peut défendre ses positions mais nous avons un dénominateur commun : la paix. Rien ne peut se faire sans la paix, c’est une préalable à toute nos ambitions», a-t-il souligné, demandant à chacun de jouer le rôle qui est le sien, en référence aux politiques, aux notables et aux religieux pendant la future campagne électorale.

Source: Journée internationale des douanes / Azali Assoumani : «Il faut aller au-delà de vos objectifs»



AUTRES ACTUALITES

Facilitation des échanges: Les douaniers comoriens sensibilisés sur la Convention de Kyoto révisée

Des séances d’explication aux agents de la douane ont démarré depuis lundi 16 avril dans les différents centres douaniers du pays. La Convention de Kyoto révisée (Ckr), adoptée en 1999 et mise en vigueur en 2006, comporte des dispositions et dizaines de normes harmonisées visant à simplifier les procédures douanières en Afrique et dans le monde. Les Comores sont en train d’adapter les dispositions de la Ckr à la législation nationale en la matière et déposer l’instrument d’adhésion en juin prochain au siège de l’Organisation mondiale des Douanes (Omd) à Bruxelles....LIRE LA SUITE

Douanes comoriennes : Nouveau record des recettes trimestrielles

La Direction centrale des recettes annonce le chiffre record de 4 milliards 665 millions kmf pour le 1er trimestre 2019

Rappelons que, pour l’année 2018, L’Administration Générale des Douanes a dépassé les objectifs assignés par le Ministre des Finances et du Budget, avec un taux de 104% soit un montant de 21 milliards 698 millions, Hors taxes uniques sur les Produits pétroliers et le riz ordinaire....LIRE LA SUITE

Les Douanièresde l’Union des Comores ont célébré la Journée Internationale des droits de la Femme Samedi 9 mars 2018 au Retaj Moroni Hôtel.

La cérémonie de la Journée Internationale des droits de la Femme, qui a été célébrée pour la première fois par les Douanières de l’Union des Comores et qui a débuté à 13h45, a étéhonoré par la participation du Directeur Général des Douanes, monsieur SOUEF KAMALIDINI....LIRE LA SUITE

Convention de Kyoto révisée (Ckr) Les Comores appelées à déposer l’instrument de ratification en juin prochain

Le séminaire de formation sur les grands principes de la Convention de Kyoto révisée a été clôturé, vendredi 22 février à Moroni, par le ministre des Finances et du Budget, Saïd Ali Saïd Chayhane, en présence des cadres douaniers et deux experts de l’Organisation mondiale des douanes (Omd)....LIRE LA SUITE

Discours de Madame PAMBO BOUASSA Emilienne, Attachée douanière au Sénégal et expert en matière de CKR, lors de la cérémonie de cloture de l’l’Atelier National sur la Convention de Kyoto Révisée au Retaj Moroni Hotel

Monsieur le Ministre des Finances et du budget,
Monsieur le Ministre de l’intérieur,
Monsieur le Directeur général des Douanes.
Honorables invités, chers collègues...LIRE LA SUITE

Facilitation des échanges commerciaux: Fin à Moroni de l’atelier sur la Convention de Kyoto révisée

Les douanes comoriennes avaient sollicité une assistance technique de la part de l’Organisation mondiale des douanes (Omd) censée accompagner les douaniers comoriens à «appréhender l’architecture et le contenu de la Convention de Kyoto révisée» et à mieux maîtriser «les outils nécessaires» pour sa mise en œuvre dans le cadre du processus de facilitation des échanges et d’adhésion des Comores à l’Organisation mondiale du commerce (Omc)....LIRE LA SUITE